Infos Togo Assassinat d’agent pénitencier et démission de ses collègues en signe de protestation

La CDPA Haho appelle à libérer les détenus politiques et à améliorer les conditions de vie dans les prisons

Publié le mercredi 29 août 2018, par

Poignardé il y a quelques jours par un prisonnier, l’agent pénitencier Kdéma, chef poste le jour du drame à la prison civile de Notsé, a finalement, selon les informations de la fédération CDPA de la préfecture de Haho, succombé suite à ses blessures.

Si ce démembrement de la CDPA déplore ce drame et ""présente ses sincères condoléances à la famille éplorée et au corps des gardes pénitenciers, dont, certains choqués, ont démissionné pour protester contre une trop grande charge de travail à faire mais avec des moyens insignifiants"", il dit comprendre "" cette colère légitime qui anime une immense majorité de fonctionnaires togolais"". Aussi, dénonce-t-il "" nos prisons surpeuplées, où croupissent de nombreux détenus dont certains arbitrairement retenus pour des raisons politiques"" et ""condamne par la même occasion les conditions d’incarcération qui ne respectent aucunement la dignité humaine et qui transforment nombre de détenus en fauves"".

Pour la fédération CDPA de Haho il n’y a qu’une seule piste de solution à explorer : ""améliorer les conditions de vie dans les prisons en commençant déjà par libérer les détenus politiques dans le cadre des mesures d’apaisement recommandées par la Cedeao ; de même que les conditions de travail des gardiens de prison"".

On espère cette nouvelle interpellation trouvera échos favorables près du gouvernement togolais.
T228