Nos régions Haho-Agoè

La CDPA et ADDI ont parlé décentralisation et réformes avec les populations

Publié le mercredi 4 juillet 2018, par Gabinho

Tenez vous bien, ils ne sont pas, en tout cas officiellement, en campagne pour les législatives que la CEDEAO souhaite voir se tenir au plus tard fin Novembre 2018 au Togo, ni pour les locales, mais bien en échange sur les différents sujets politiques de l’heure avec leurs militants et sympathisants. Eux, ce sont les partis politiques CDPA de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et ADDI (Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral) de Professeur Aimé Tchabouré Gogué.

Alors que ce dernier (ADDI) était au CEG Kossigan dans la nouvelle préfecture d’Agoè-Nyivé en meeting de sensibilisation et d’échanges avec les Togolais sur les « Réformes constitutionnelles et institutionnelles », l’ « Engagement politique des jeunes et des femmes et libertés citoyennes », et l’ « Absence de décentralisation, frein au développement local », « la main dans la main », avec ses militants comme le fait constater son logo, la CDPA pour sa part organisait ce même samedi, et au même moment, une rencontre de renforcement de capacités de ses militants de la préfecture du Haho.

Des informations reçues, cette rencontre a réuni 80 responsables de sections et sous sections de ladite préfecture. Ils ont été formés sur le processus de décentralisation, les techniques d’animation de réunion politique entre autres.

Sautant sur l’occasion, la Secrétaire générale de la CDPA, invitée à cette assise, a fait part aux responsables des sections de la préfecture de Haho, de l’évolution de l’actualité politique togolaise dont entre autres, le dialogue. Dame Adjamagbo a encouragé l’occasion ces derniers pour cette initiative. Aussi, indique-t-on, elle aurait demandé à ces militants de la CDPA « de redoubler d’efforts pour mobiliser les populations pour mettre fin à ce régime cinquantenaire ».
T228