Infos Togo Lendemain du Togo Mort

La C14 satisfaite mais statu quo autour des revendications

Publié le mercredi 20 juin 2018, par

« Le retour à la constitution de 1992 dans sa version originelle, les réformes institutionnelles dans le cadre d’une transition démocratique, la révision du cadre électoral y compris le droit de vote des Togolais de l’étranger, la libération des prisonniers politiques, l’arrêt des rafles massives de paisibles populations, et la levée des sièges des villes de Sokodé, Bafilo, Tchamba, Kara et Mango », ce sont là des revendications de la Coalition des 14 partis de l’opposition qui sont restées intactes soit 48 heures après la journée de Togo Mort (cessation totale des activités professionnelles et économiques sur toute l’étendue du territoire national de 6h à 18 h) à laquelle avaient appelé Lundi dernier les partis membres de cette coalition, mais elle a une satisfaction. Et elle l’a exprimé ce jour à travers un communiqué.

D’après ce document signé de sa Coordinatrice, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la C14 relève que « malgré les menaces et intimidations de toutes sortes, les vaillantes populations togolaises ont massivement observé le mot d’ordre de la Coalition et sont restées chez elles pendant toute la journée ». Elle dit dès lors en remercier « les Togolaises et les Togolais pour leur patriotisme et leur sens élevé des responsabilités ».

Et pour la Coalition, « en acceptant cet ultime sacrifice, les vaillantes populations togolaises démontrent, une fois encore, leur adhésion à la plate-forme de la coalition des forces démocratiques ».

Enfin, rassure-t-elle « le peuple Togolais que personne ne peut le déposséder de son droit constitutionnel à manifester. Le régime a voulu empêcher le peuple de manifester en marchant pacifiquement dans les rues, les populations ont quand même manifesté en restant pacifiquement chez elles », et que, « quelles que soient les contorsions du régime cinquantenaire RPT/UNIR, le Togo s’affranchira du joug de la dictature ».

Les Togolais sont donc invités « à rester mobilisées et à l’écoute de ses prochains mots d’ordre ».

T228