Infos Togo Crise togolaise / Rencontre avec le G5

La C14 reste attachée au principe d’une transition politique en vue de la présidentielle de 2020

Publié le vendredi 4 mai 2018, par

A défaut de débloquer la crise politique togolaise par le biais du dialogue ouvert depuis le 19 Février dernier et qui se trouve visiblement dans l’impasse du fait des positions tranchées aussi bien de l’opposition que du parti au pouvoir, la C14 continue de multiplier les actions diplomatiques, tout en espérant voir la pression de l’extérieur s’accentuer sur le régime de Faure Gnassingbé.

Outre Adjamagbo-Johnson Kafui Brigitte, coordinatrice de la C14, qui était depuis la semaine dernière en Europe tout comme le président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, les autres leaders de cette coalition restés au pays, pour leur part se sont tournés vers les ambassadeurs du Groupe des 5 (Ambassadeurs de l’UE, des Etats-Unis, de la France, de l’Allemagne et du Système des Nations Unies).

Selon des informations, ils ont abordé avec le G5 plusieurs sujets dont celui d’une transition politique en vue des élections à venir et aussi les dernières répressions qui ont frappé leurs manifestations et aussi et surtout le rafle des populations dans certains quartiers de Lomé.

En réaction aux préoccupations des ambassadeurs par rapport à une stabilité du pays een vue d’amorcer son développement, les responsables de la C14 composant la délégation disent avoir fait comprendre qu’il s’avère indispensable d’instaurer une transition au Togo. Et cette Coalition reste toujours abonnée à la réclamation d’un départ du président togolais, Faure Gnassingbé, au terme de son troisième mandat en 2020, à la tête du pays.

Si d’aucuns peuvent considérer cette réclamation comme une des positions de principes dont le G5 dans une précédente sortie appelait les parties à s’en défaire, en vue de voir la crise aboutir le dialogue inter togolais que pilote le président Nana Akufo-Addo du Ghana, il est à noter que du côté aussi du pouvoir, l’on n’est visiblement pas disposé à accepter un accord issu du dialogue et qui mettrait Faure Gnassingbé à la touche pour ce qui est de la prochaine présidentielle.

Seule la suite pourra nous situer.
T228