Infos Togo Programme de Volontariat d’Engagement Citoyen de l’ANVT

La 4ème vague de 558 nouveaux Volontaires engagée à des actions de développement des communautés de base

Publié le jeudi 31 mai 2018, par

Depuis 2015, on les voit dans les rues et autres lieux des villes du Togo en train de s’occuper de la propreté des espaces publics et autres lieux à eux confiés. Eux, ce sont des jeunes citoyens togolais ayant appris un métier ou non engagés dans le programme de Volontariat d’Engagement Citoyen (VEC) de l’ANVT (Agence Nationale de Volontariat du Togo).

Si ceux de la 3ème vague en fin de mission ont reçu hier au terme d’une cérémonie, des kits (165 kits de couture, 41 kits de coiffure, 12 kits de menuiserie aluminium et 8 kits broderie) pour leur installation, ce sont 558 dont 30 Seniors de la 4ème vague qui ont prêté serment pour accomplir durant 4 mois, dignement, avec dévotion, engagement et professionnalisme leur mission pour le bien-être de leurs communautés.

Présidant cette cérémonie, la ministre du Développement à la Base, Victoire Tomégah Dogbé s’est réjoui de la particularité de cette vague à forte majorité féminine, et qu’avant même leur déploiement pour leur mission, elles on en projet d’ouvrir leur atelier, une fois la mission terminée. Elle a salué l’engagement des jeunes togolais dans ce programme qui fait appel à une synergie d’actions entre les communautés de base, les CDQ, CVD, autorités locales, chefs traditionnels et pouvoirs publics. Occasion également pour elle, d’appeler tout togolais à faire sa part car d’après elle, « c’est en cela que nous pouvons construire le Togo que nous voulons pour la postérité ».

Après environ 3 ans de vie, le programme VEC aujourd’hui a touché 17 villes du Togo avec 8127 jeunes togolais déployés et les responsables de l’ANVT, ensemble avec le ministère de tutelle, projettent déjà l’étendre à d’autres villes du pays à savoir, Aného, Tabligbo, Badou, Blitta, Bafilo, Gando et Guérin-Kouka.

« Nous allons étendre bientôt le programme aux villes précitées. C’est une obligation pour nous puisque nous sommes dans un mandat social », a laissé entendre la ministre en charge du Développement à la base, Victoire Tomégah-Dogbé.

Faisant le point sur les missions souvent confiées à ceux jeunes gens qui s’engagent pour le développement des communautés à la base, le Directeur général de l’ANVT, Omar Agbangba, a indiqué le VEC qui a pris place de nos jours dans le quotidien des communautés comme un excellent moyen de salubrité pour les jeunes de 18 à 35 ans. Et ces derniers s’engagent dans des activités de salubrité et d’assainissement publics afin de créer et restaurer un cadre de bien-être solidaire et propice au développement harmonieux.

Pour cette 4ème vague qui sera déployée durant 4 mois dans des quartiers de Lomé pour des actions de développement des communautés de base, hormis les formations pré-déploiement reçues, aura à suivre, tout au long de sa mission, des formations sur les modules spécifiques notamment, les activités génératrices de revenus, l’entrepreneuriat et les compétences. Aussi, il leur est permis de se constituer en associations de crédit et d’épargne afin de s’octroyer des facilités de crédits pour démarrer des activités génératrices de revenus.
T228