Infos Togo POLITIQUE

L’UFC réagit aux mesures d’apaisement prises par le gouvernement

Publié le lundi 13 novembre 2017, par Gabinho

Mieux vaut tard que jamais. Plus d’une semaine après l’annonce de nouvelles mesures d’apaisement par le gouvernement, l’UFC sort de son silence et dit prendre acte desdites mesures qui, pour le gouvernement serviront à l’apaisement ou au dénouement de la crise politique.

Communiqué de l’UFC

(Relatif au dialogue et aux mesures annoncées par le gouvernement)

L’Union des Forces de Changement prend acte des mesures d’apaisement prises par le gouvernement dans l’optique de dénouer la crise que traverse le Togo depuis quelques mois.

En effet par communiqué en date du 06 novembre 2017, le gouvernement a annoncé entre autres mesures, la prise des dispositions nécessaires pour l’ouverture à Lomé d’un dialogue avec l’ensemble de la clase politique togolaise, la remise en liberté de 42 personnes interpellées, jugées et condamnées par diverses juridictions dans le compte des récentes manifestations, la restitution des motocyclistes saisies à Lomé lors de la manifestations du 07 septembre 2017 entre autres.

L’UFC exhorte le gouvernement et les acteurs politiques à vite amorcer ce dialogue inclusif constructif et dans l’intérêt supérieur de la nation.

L’UFC condamne la violence sous toutes ses formes d’où qu’elle vienne.

Le parti présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

L’Union des Forces du Changement lance un appel à toute la classe politique à toujours privilégier l’intérêt supérieur e la nation togolaise, l’apaisement et à éviter de trop tirer sur la corde.

L’UFC souhaite vivement que ce dialogue aboutisse à des résultats concrets pour l’essor politique, social et économique de notre pays, l’Ufc reste convaincu que tous les acteurs politiques ont cette capacité pour éviter l’irréparable à notre cher pas.

Fait à Lomé, le 13 novembre 2017,

Le 6ème Vice-président

François LOCADY