Infos Togo Covid-19 / Non respect des mesures barrières

L’entêtement de la population de Doufelgou engendre d’importants dégâts

Publié le lundi 28 septembre 2020, par Gabinho

Malgré l’interdiction de l’organisation des fêtes traditionnelles au Togo par mesure de précaution contre la contamination au nouveau coronavirus, la préfecture de Doufelgou au nord-Togo a enregistré des troubles samedi dernier faute de respect des mesures sanitaires lors d’une cérémonie traditionnelle.
Au moins, un mort, 17 blessés, dont 13 parmi les forces de l’ordre, deux véhicules de la police endommagés et une maison incendiée résultant d’un affrontement entre la population de Niamtougou, Koka et des membres de la FOSAP (force anti covid19).
D’après les informations recueillies par notre rédaction, à l’origine des troubles, le non-respect des mesures de sécurité sanitaire, et ce, au cours d’une fête traditionnelle appelée « Sant’m ».
En effet, la population de Niamtougou et celle de Koka dans la préfecture de Doufelgou se sont permises d’organiser les festivités et ont refusé d’observer les recommandations éditées contre la propagation du virus. C’est ainsi qu’après avoir été dispersés par les forces de l’ordre, ces populations se sont non seulement réorganisées en une foule de plus de 3.000 personnes mais ont également continué la célébration de la fête tout en formant des barricades selon les explications du ministre de la Sécurité Damehame Yark.
Il faut préciser qu’une séance de travail a été organisée par le Préfet avec les Chefs traditionnels et certains représentants de la préfecture avant la cérémonie pour le respect des mesures barrières mais cela n’a pas eu d’impact et certains habitants ont usé des armes blanches quand les forces de l’ordre les aspergeaient de gaz lacrymogènes.
Yvette S. /T228