Nos régions ZIO / PDRD

L’eau coule à flot à Djagblé et Nyamadzi : deux réseaux de mini-adduction d’eau potables réceptionnés

Publié le samedi 28 septembre 2019, par Gabinho

Les populations des 14 villages de Djagblé et de Nyamadzi peuvent désormais souffler pour ce qui est de leurs problèmes d’accès à l’eau potable. Et ceci grâce à la phase de construction des aménagements hydroagricoles contenue dans le PDRD (Projet de Développement Rural de la plaine de Djagblé) au Nord de la ville de Lomé, qui met à leur disposition, deux réseaux de mini-adduction d’eau potable. Les ouvrages construits ont été réceptionnés Vendredi par les responsables du projet ensemble avec les chefs traditionnels de ces localités.

On peut constater à loisir que ces travaux d’un coût total de 403 761 210 FCFA, exécutés par le groupement d’entreprises, EMT/SINERGIE, a permis de construire pour les deux réseaux de mini-AEP un forage à haut débit, un château d’eau, une station de pompage, un local technique et une salle de chloration. Pour spécification, on en retient selon les explications données que l’ouvrage offert aux populations de Djagblé pour sa part est un forage d’une qui a une profondeur de 255 m avec un débit de production de 10m3/h. Il est équipé d’une pompe immergée 4HP et des équipements électromécaniques alimentés par l’énergie électrique. Enfin, le réseau de refoulement est nul et la canalisation longue de 15 500 ml a 10 bornes fontaines qui alimentent 11 villages.

La différence de Djagblé, le réseau de mini-AEP de Nyamadzi, est composé d’un forage d’une profondeur de 247 m avec un débit de production de 22m3/h. Equipé d’une pompe immergée 4HP, les équipements électromécaniques de l’ouvrage de Nyamadzi, par contre sont alimentés par énergie solaire. Quant au réseau de refoulement il est est nul et la canalisation en PVC a une longueur de 2500 ml avec 3 bornes fontaines qui aliment 3 villages.

L’instant de cette réception des deux ouvrages a été l’occasion pour le responsable du PDRD et aussi au représentant du ministre de l’Agriculture de souligner les bonnes intentions qui sous-tendent ces travaux en faveur des populations. Ainsi, d’après Ildevert-Honoré Kouawo Tchawalassou, Directeur exécutif du PDRD, ces ouvrages viennent participer à la politique sociale du gouvernement. « Le gouvernement a toujours inscrit l’amélioration des conditions de vie des populations pauvres en général et des personnes les plus vulnérables en particulier dans sa politique de renforcement de lutte contre la pauvreté et la promotion de mécanismes d’inclusion », avait-il indiqué.

Un avis partagé par le Directeur régional de l’Agriculture qui remplaçait le ministre Bataka Koutéra à cette cérémonie de remise de mini-AEP. Ce dernier a dès lors convié les populations bénéficiaires à une collaboration et à une participation à la gestion durable des ouvrages. « Chères populations, je vous invite expressément à cultiver les valeurs citoyennes pour un heureux aboutissement du projet dans la zone de Djagblé. La violence et la destruction des biens publics ne font que freiner le développement de notre pays », ce sont là ses mots.

Il est à noter que le PDRD financé à plus de 9 milliards de FCFA, devra dans son exécution, permettre la construction des aménagements hydroagricoles avec une maitrise totale de l’eau sur une superficie de 340 hectares ainsi que des ouvrages connexes, le désenclavement de la zone du projet par la construction des pistes rurales, l’amélioration et la promotion de la production de riz et des cultures maraichères, la promotion de la pisciculture, la construction des infrastructures scolaires et de santé et favorisera l’accès des populations à l’eau potable pour les 8 villages de la zone du projet.

T228