Infos Togo POLITIQUE

L’avis du Colonel DJIBRIL sur le meeting de la DMK

Publié le jeudi 1er octobre 2020, par Gabinho

Baguida, c’est la localité retenue par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) pour tenir le dimanche 04 octobre prochain son meeting, le "premier et grand meeting" tel que les premiers responsables de ce regroupement l’ont annoncé il y a quelques jours. Plus ce rendez-vous s’approche, plus Fulbert ATTISSO,Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON et autres se situent sur la réponse du gouvernement ou du moins des autorités togolaises.

Après le confrère REPUBLICOFTOGO qui annonçait l’interdiction de ce meeting par les autorités sécuritaires, c’est le tour du coordonnateur de la CNGR le Médecin-Colonel Mohaman DJIBRIL de donner aussi son avis sur le sujet, suite à une question qui lui a été adressée dans ce sens. C’était ce mercredi après-midi lors du 21ème point de presse que la CNGR tient.

Corps habillé et agent de santé, le numéro 1 de la CNGR est resté fidèle aux mesures de restrictions prises par le gouvernement dans le cadre de l’État d’urgence afin de lutter contre la propagation du virus au sein des populations.

"Qu’il soit politique, culturel, sportif ou autre, tout regroupement est interdit selon les mesures restrictives. Donc, on ne doit pas chercher la nature ou le type du regroupement", a très simplement répondu le Colonel DJIBRIL.

À en croire le confrère REPUBLICOFTOGO, c’est la même raison que les autorités sécuritaires ont aussi avancé pour dire qu’il n’y aura pas de meeting.

On attend la réaction des organisateurs de ce meeting incertain. Eux, ils rassuraient déjà des dispositions sanitaires qu’ils prennent aussi pour tenir ce meeting dans le strict respect des mesures barrières.

"La situation de covid19 a quelque peu orienté les stratégies de combat. Mais aujourd’hui, partout on a compris qu’il faut reprendre la vie normale ou il faut vivre avec ce virus-là, ce qui veut dire que, peu importe les circonstances, prendre les précautions pour ne pas mettre en danger les populations en voulant faire ce qu’on a à faire. Écoutez, il y a des mesures qui sont respectées pour les rassemblements et nous l’avons vu partout. Le cache-nez par exemple sera de rigueur au cours de ce rassemblement, nous prendrons d’autres mesures d’hygiène à savoir les mesures qui favorisent le lavage des mains ou l’utilisation de gel et on naturellement on fera attention à la distanciation", disait le mercredi 23 septembre dernier Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON chez les confrères de la radio Nana FM.

Occasion pour elle de rappeler l’objectif de ce meeting, qui est le tout premier depuis la dernière élection présidentielle dont ils contestent jusqu’à ce jour les résultats.

"C’est un meeting d’informations, d’explications pour que les populations qui se posent des questions et sans lesquelles rien ne peut se faire, au nom desquelles nous combattons et avec lesquelles nous devons combattre, pour que ces populations puissent comprendre ce que nous avons fait et prendre la mesure concrète de leur responsabilité au cours de cette phase du combat", a rappelé Mme ADJAMAGBO-JOHNSON.