Infos Togo Politique au Togo

L’ASVITTO fâchée contre Faure Gnassingbé pour cette raison

Publié le mardi 12 février 2019, par

De tout temps, cette association qui défend la cause des victimes de torture au Togo, s’est refusée de se mettre du côté du pouvoir de Lomé pour quelque action que ce soit mais tout simplement, elle veut se mettre aux côtés des Togolais pour la juste défense de leur cause. Dirigée depuis le départ en exil d’Olivier Amah, par Kao Atcholi, l’ASVITTO (Association des victimes de la torture au Togo) pour cette fois se dit très déçue par le locataire du palais de marina togolaise, et ses proches. Et ceci pour la simple raison que le Secrétaire général de son parti, UNIR au pouvoir, M. Aklesso ait annoncé une possible candidature de Faure Gnassingbé en 2020. Déçue, l’ASVITTO est aussi très remontée contre une telle possibilité…

Voici la déclaration intégrale faite par cette association…

Déclaration de l’ASVITTO relative à l’annonce de la candidature de Faure GNASSINGBE pour la présidentielle de 2020

L’annonce de la candidature de M. Faure E. Gnassingbé pour 2020 est une provocation et une plaisanterie de mauvais goût.

Après 15 ans au pouvoir, Monsieur Faure E. GNASSINGBE aura suffisamment fait ses preuves et apporté sa modeste contribution à l’édification de la nation Togolaise et reçu les honneurs que le peuple lui doit. Pour l’ASVITTO, un quatrième mandat pour lui sera de trop et va enliser davantage tous les efforts consentis par la communauté internationale et toute l’opinion Togolaise. Mais c’est sans grande surprise que la branche des conservateurs du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) vient, par la voix de son Secrétaire Exécutif, de porter sur la place publique les ambitions égoïstes et belliqueuses de certaines personnes qui risquent à l’avenir de porter de graves préjudices à la société Togolaise.

Ce dont le Togo a besoin aujourd’hui, ce sont des réformes, et des réformes profondes qui puissent combler les aspirations que les populations expriment dans la rue depuis le 19 août 2017. Le peuple attend des changements portés par des hommes de carrure à même de piloter un système de gouvernance sans complaisance qui rime avec le sens de partage et d’équité avec un accent particulier sur la moralité et le patriotisme.

C’est pourquoi, l’ASVITTO estime en toute humilité que le soubassement de toute vision pour la présidentielle de 2020, aussi bien pour les militants du parti au pouvoir que de l’opposition, soit l’alternance politique qui va garantir une élection apaisée et sans violence, et donner un nouvel élan de développement au Togo pour résoudre les graves problèmes sociaux caractérisés par le chômage alarmant, l’extrême pauvreté, le faible pouvoir d’achat et la vie chère.

Certes, rien sur l’angle normatif n’empêchera cette candidature, mais la vérité qui choque aux yeux de tout observateur est l’aspiration du peuple qui désire aller vers un nouveau président et une nouvelle classe dirigeante et cela a été démontré suffisamment par le boycott du dernier recensement et de l’élection législative du 20 décembre 2018 par une bonne partie des Togolais. Mieux, les agences crédibles de sondages l’ont prouvé par des statistiques convaincantes à l’image des chiffres du sondage de l’ONG Afro baromètre.

Car il est évident que toute tentative de vouloir maintenir la candidature de M. Faure E. Gnassingbé conduira au désespoir du peuple et ouvrira certainement des brèches aux violences car l’instrumentalisation de l’armée aux fins de conservation du pouvoir sera inévitable face à la détermination d’un peuple dogmatisé par le sentiment d’alternance politique.

C’est pourquoi, l’ASVITTO en appelle à la sagesse du Chef de l’Etat qui reste l’objet de la crise, de trouver une alternative qui puisse répondre efficacement à la crise sociopolitique pour une solution durable et sans effusion de sang en 2020.

Fait à Lomé, le 11 Février 2019

Pour l’ASVITTO

Le Président

M. ATCHOLI KAO Monzolouwè