Infos Togo Présidentielle de 2020

Kpodzro et des pasteurs et Imams veulent jeûner et prier pour la candidature unique de l’opposition

Publié le mercredi 11 septembre 2019, par Gabinho

De tout temps, il a manifesté son soutien à toute initiative qui concourt à une unicité d’action de l’opposition togolaise. L’archevêque émérite de Lomé, Mgr Philipp Fanoko Kpodzro, ensemble avec des Pasteurs et Imams du Togo vient à nouveau manifester cette disponibilité à accompagner cette opposition togolaise dans sa marche vers la présidentielle de 2020 qui doit se tenir, sauf à s’y méprendre, dans environ 7 mois.

Face à la presse ce jour, le religieux ainsi que ses collègues d’autres obédiences, ont décidé d’organiser des prières « afin que s’opère dans un esprit de consensus, le choix d’un candidat unique de l’opposition face à celui ou ceux du pouvoir et qu’advienne dans la paix durable, l’alternance politique au Togo ».

Le prélat et ses compères ont aussi pris sur eux, au travers de cette conférence de presse annonçant les journées de prière et de jeune, d’adresser à nouveau un message à Faure Gnassingbé. Ils entendent le voir renoncer à son projet de quatrième mandat. « Faure, mon fils, mon très cher fils, il est temps pour toi de sortir par une porte honorable en refusant toute exhortation de ton entourage à te lancer dans une nouvelle bataille électorale pour la conservation du pouvoir. Tu t’en sortiras grandi. Il y va de ton avenir et celui de ta progéniture », c’est l’appel de Kpodzro et ses pairs.

Tout observateur de la scène politique togolaise peut reconnaitre que c’est la deuxième interpellation de la part de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, Evêque émérite de Lomé, à l’endroit du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé qui est en train de boucler ainsi son troisième mandat à la tête du Togo. Un appel qui se comprend dans la mesure où depuis toujours le religieux s’est ouvertement affiché militant d’une alternance au pouvoir en 2020.

Pour y en arriver, il demande au pouvoir de prendre l’initiative « d’un ultime dialogue de concertation avec l’ensemble de la classe politique de notre pays ».

Il est annoncé des séances de prières musulmanes de 5 à 30 minutes tous les vendredis à partir de 13 heures dans les mosquées. Celles-ci auront lieu jusqu’à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle de 2020, informe-t-on

T228