Infos Togo TOGO-POLICE

Interdiction formelle aux policiers en faction de manipuler leurs portables

Publié le mardi 21 juillet 2020, par Gabinho

Désormais, les policiers en faction au Togo devront se passer de l’usage de leur téléphone pour une meilleure concentration dans l’accomplissement de leur devoir. C’est une décision du Directeur de la police nationale.

Par le biais d’une note de service, le Directeur Général de la police nationale a ordonné à ses agents de laisser dorénavant leur téléphone sous la surveillance du chef de poste avant d’aller en faction.

« Tout fonctionnaire de police, doit dorénavant laisser son téléphone portable sous la surveillance du chef de poste avant d’aller en faction. La sentinelle ne doit émettre, ni recevoir un appel ou faire du WhatsApp pendant sa faction », souligne la note du Directeur de la Police nationale, le Lieutenant-colonel Yaovi Okpaoul, rendue publique le 16 juillet dernier.

Le motif de cette décision est le fait que l’usage du téléphone portable par le policier en faction détourne l’attention de ce dernier « sur sa mission et rend lui-même et le service dont il a la garde vulnérable ».

Pour la hiérarchie de la police togolaise, tout manquement à cette décision expose la sentinelle à des sanctions disciplinaires mais aussi son chef de poste et l’invitation est lancée aux directeurs de secteurs, centraux, régionaux à veiller à l’exécution de cette consigne.

En rappel, il est à souligner que l’usage des téléphones portables ne déconcentre pas seulement que des agents de police en faction mais aussi certains fonctionnaires de l’Etat et particuliers qui préfèrent parfois donner la priorité aux messages, des réseaux sociaux plutôt qu’aux citoyens qui les attendent ou qui rentrent dans leur bureau pour un essentiel service.
Yvette S. /T228