Afrique Société / Furieux après l’abandon du foyer par sa concubine

Il menace de mort son « beau-frère » et écope de 12 mois de prison

Publié le mardi 27 février 2018, par

Même une menace proférée contre autrui peut vous conduire droit en prison. C’est ce qui est arrivé à un Ivoirien de 69 ans.

L’homme du nom de Kouakou Kouadio Darius, père de 12 enfants, a écopé de 12 mois d’emprisonnement, 100 000 francs d’amende, ainsi qu’à 500 000 francs de dommages et intérêts à payer à son beau-frère. Et ceci pour avoir menacé celui-ci de mort, suite au départ de sa femme du foyer alors même qu’il était encore en prison, dans une autre affaire de bagarre.

Pour n’avoir pas digéré à sa sortie de prison le départ de sa concubine, le sieur Kouakou s’investira à harceler et à proférer des menaces de mort contre son beau-frère, lui réclamant de lui dire où se trouve sa sœur. Face à ces menaces d’attenter à sa vie, le beau-frère sera obligé de fuir la localité de Silakoro pour se réfugier à Vavoua. Mais ce départ ne fera que les affaires du prévenu qui, sans vergogne, se mettra à récolter les tubercules d’igname de ce dernier.

Il est dès lors interpellé et face aux juges de la section de tribunal de Séguéla, Kouakou Kouadio Darius a reconnu les faits et les charges de verbales menaces de mort sous conditions et vol portant sur des tubercules d’igname, courant janvier 2018mis à sa charge, retenues contre lui.

C’est donc pour ces faits qu’il a été condamné finalement à 12 mois de prison.
T228