Infos Togo SOS

Il faut sauver l’ancien Epervier Agbala Aregba

Publié le mercredi 25 septembre 2019, par Gabinho

Qui pour sauver l’ex-international togolais Agbala Aregba ? C’est la grande interrogation même si le premier regard doit être tourné vers les autorités sportives et mieux encore le gouvernement vu que le joueur a valablement mis son talent au servi de la Nation lorsque cette nation avait besoin de lui.

Ancien footballeur, l’homme a marqué l’histoire du Togo, alors qu’il était sociétaire du club emblématique de la capitale à l’époque, Agaza de Lomé, et a marqué son temps de son empreinte en tant qu’international au sein de l’équipe nationale togolaise (1985-1997). Mais aujourd’hui, Agbala Aregba, est bien souffrant et est laissé dans les oubliettes.

« L’homme dont le talent était reconnu par tous, vit une situation alarmante. Il est malade depuis quelques années, mais n’a pas les moyens pour se soigner. Il vit d’ailleurs dans un dénuement total. Sa situation a amené ses anciens camarades, aujourd’hui à l’étranger, à lui venir en aide. Mais c’est insuffisant, vu sa situation.

L’époque où Agbala Aregba faisait la gloire de l’équipe nationale togolaise, l’argent ne coulait pas trop dans ce sport. Mais il se donnait pour défendre les couleurs nationales. Aujourd’hui, il a besoin de ce pays qu’il a servi. C’est pourquoi ses proches lancent un appel aux autorités togolaises, surtout celles sportives.

Au Togo, ils sont nombreux ces sportifs, musiciens, artistes, écrivains et bien d’autres qui ont fait la gloire du pays, mais qui, aujourd’hui, souffrent et meurent dans l’indifférence totale. Les appels à l’aide aux autorités du pays semblent tomber dans les oreilles de sourds », c’est ce qu’écrivent nos confrères de Icilome sur la situation que traverse l’homme.

Une chose est certaine, au-delà de tout, Agbala Aregba a plus que jamais besoin de l’aide toute part surtout de celle de l’Etat qu’il a servi. Les gouvernants actuels se décideront une fois encore à montrer leur mépris vis-à-vis d’un des talents du sport togolais comme ce fut le cas par le passé jusqu’à ce que mort ne s’en suive ou se décideront-ils à sauver leur honneur ? La balle est dans leur camp.

T228