Infos Togo Lutte contre la corruption et les infractions assimilées

HAPLUCIA outille les hommes de médias sur ce ""cancer des économies nationales""

Publié le vendredi 1er février 2019, par

Au travers d’un atelier ouvert ce Vendredi à Lomé, la HAPLUCIA (Haute autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées) a décidé de faire des hommes de médias du Togo, des partenaires privilégiés de sa campagne nationale de sensibilisation contre la corruption et les infractions assimilées mise en route depuis novembre dernier.

Ouvrant les travaux de cette rencontre qui fait suite à celle précitée, le ministre de la Communication, des Sports et de la Formation civique, Foli Bazi Katari a élevé la ""corruption au rang de cancer des économies nationales"" dans la mesure où, elle ""empêche ou dissuade les investisseurs à venir investir dans nos pays"". Il a fait constater que ""la corruption n’épargne aucune nation même si les pays en développement sont les plus vulnérables"".

Le membre du gouvernement a donc situé la mise sur pied de la HAPLUCIA dans l’optique des actions entreprises par l’exécutif togolais en vue d’une bonne gouvernance et la collecte des denies publics. ""La création de la HAPLUCIA est l’expression de l’engagement des autorités dans la lutte contre la corruption"", a-t-il signifié.

A la suite du ministre Foli Bazi Katari, c’est le président de la HAPLUCIA, Essohanam Wiyao, qui s’est réjoui de ce que cet atelier fonde les bases d’un partenariat civique et citoyen avec les journalistes dans cette lutte contre la corruption, dans la mesure où ce fléau est bien d’après lui, ""un acte incivique"".

Plusieurs communications seront développées au cours de cet atelier à savoir, ""La problématique de la corruption dans les médias au Togo"", ""A la découverte du Protocole de la CEDEAO et des conventions des Nations Unies et de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption"", La répression des actes de corruption et des infractions assimilées dans le nouveau code pénal togolais"" et""Cadre législatif et institutionnel de l’exercice de la liberté de presse et de la communication et le droit d’accès à l’information et à la documentation publique"".

Pour rappel, la HAPLUCIA a été créée en 2015 par la loi N*2015-006.

T228