Infos Togo Togo-Coronavirus

Guézo Adjé Koffi, porte-parole de la Coordination des Centrales Syndicales du Togo : « Possibilité de rotation ou de congés techniques dans les entreprises mais pas de licenciement »

Publié le lundi 30 mars 2020, par Gabinho

Il était aux côtés du ministre de la Fonction publique, du travail et de la réforme administrative ce Lundi à la SAZOF à Lomé, au cours de la rencontre entre le gouvernement, les opérateurs économiques, partenaires sociaux (centrales syndicats et autres associations professionnelles). Voici la réaction du porte-parole de la Coordination des Centrales Syndicales du Togo, Koffi Adjé Guézo…

« Nous attendions ce moment depuis pour essayer de faire le point et voir dans quelle mesure nous pourrions évoluer ensemble et limiter les dégâts. La pandémie du Coronavirus est une situation qui affecte la planète tout entière et notre pays malheureusement n’est pas épargné. Nous pensons que nous devons sur ce chantier évoluer dans la grande solidarité et avec une cohésion d’ensemble pour travailler et quelle solution apporter à la situation. Nous avons discuté de beaucoup de chose mais ce qui est important c’est que nous avons convenu que nous nous retrouverons régulièrement pour faire la situation et voir quelle solution nous pouvons encore apporter. Nous remercions sincèrement les experts de la santé qui font des efforts tous les jours pour essayer de contenir les personnes infectées. Ce qui est important, le respect strict et scrupuleux des mesures annoncées par le gouvernement. Nous n’avons pas aujourd’hui beaucoup de choses à faire en dehors de ces mesures puisque une solution ou un remède efficace n’est pas encore trouvé par les scientifiques. Donc nous avons parlé également des dispositions qui pourraient être prises au sein des entreprises en cas de confinement, nous avons parlé de la nécessité d’exprimer, aussi bien le patronat que les travailleurs, une certaine solidarité qui consisterait à créer un cadre de discussion au sein des entreprises pour apporter les solutions idoines. Le Ministre nous a parlé des possibilités de rotation dans le travail, ou les possibilités d’étudier les congés techniques, mais les licenciements ne sont pas à envisager. C’est un message qui est allé tout droit vers les syndicalistes que nous sommes. Il n’est pas question aujourd’hui, on veuille profiter de la situation pour licencier des travailleurs. Nous ne serons pas d’accord. Nous prions le ministre de transmettre nos doléances au gouvernement et que nous nous retrouvions prochainement pour que nous allions à la réflexion pour trouver les meilleures solutions pour limiter les dégâts de cette pandémie ».

T228