Infos Togo Formation universitaire au Togo

Frustrés, les nouveaux Doctorants promotion 2017-2018, dénoncent les mirages de la présidence de l’Université de Lomé

Publié le mercredi 22 août 2018, par

Des mirages, c’est ainsi ils qualifient les promesses à eux faites par la présidence de l’Université de Lomé mais qui sont restées sans suite après une année. Eux, ce sont les Doctorants de la promotion 2017-2018.

Alors que par arrêté n°040/UL/P/SG/2017 du 18 octobre 2017, les autorités de l’Université de Lomé (UL) ont revu à la hausse le montant des frais de formation dans le grade de « Doctorat », surtout pour ce qui est des nouveaux étudiants doctorants de la l’année 2017-2018, ces Doctorants concernés, au terme d’une année de formation se disent très déçus, et dans une sortie en début de cette semaine disent non à ce qu’ils qualifient d’ « injustice ». Aussi, disent-ils avoir « payé pour une prestation que nous n’avons pas reçue ». Ils dénoncent au passage, le fait que lors de l’augmentation des frais, la présidence de l’Université de Lomé leur avait promis des prestations alléchantes, notamment des écoles doctorales, avec des laboratoires où ils pourront poursuivre leurs recherches. Mais ces derniers ne voient à ce jour rien venir.

Mais, au-delà de tout ça, l’autre élément qui frustre, Joseph Balouki, Porte-parole des doctorants de la promotion 2017-2018 et ses collègues, c’est que leurs prédécesseurs qui n’ont pourtant payé que 101.000F CFA (exemptés par l’arrêté cité plus haut) perçoivent les mêmes allocations.

Pour rappel, l’arrêté en question fixait nouveaux frais de formation en Doctorat à 301.000 F Cfa (contre 101.000 F Cfa précédemment) pour les étudiants, 501.000 F Cfa pour les salariés et 951.000 F Cfa pour les étudiants étrangers.

T228