Infos Togo Contre le 4ème mandat de celui qui l’a gracié

Foly Satchivi : « Faure Gnassingbé est dur d’oreille »

Publié le lundi 9 décembre 2019, par Gabinho

L’homme se fait toujours désirer par les militants de son parti qui dans une théâtralisation sans pareille réclament ça et là sa candidature pour un quatrième mandat à la tête du pays. Mais Foly Satchivi du mouvement En Aucun Cas et ses pairs semblent le voir déjà être candidat pour un nouveau mandant et sont corps et âme dans la bataille contre ce énième mandat du fils d’Eyadéma (lui président du Togo pendant 38 ans et décédé le 05 Février 2005). Face à la presse aujourd’hui, celui-là qui plusieurs semaines plus tôt était encore en prison et avait bénéficié de la grâce de Faure Gnassingbé pour y sortir, se dit debout contre ce 4ème mandat du locataire de la Marina de Lomé, et demande à tous les Togolais d’en faire autant… « En effet, après trois (3) mandats, passés à la tête du Togo, Faure Gnassingbé, le fils du dictateur EYADEMA, arrivé au pouvoir, après le décès de son père qui, lui-même y a passé 38 ans, se prépare à nous voler encore cinq (5) années de notre existence. Mais ça, nous ne l’accepterons jamais. Nous ne le lui permettrons jamais. Nous le lui avons déjà signifié, plusieurs fois, à travers des interpellations virtuelles et passives. Mais apparemment, ses oreilles sont tellement dures qu’il faudrait plus que des mots pour le contraindre à renoncer à son hideux et funeste projet de 4ème mandat », ce sont là des mots du porte-parole du mouvement « En Aucun Cas ». Lisez

DÉCLARATION LIMINAIRE

Tous debout contre le 4ème mandat de Faure Gnassingbé

Il est des moments où les mots seuls ne suffisent plus pour exprimer et décrire clairement ce que l’on ressent.

C’est donc dire que le temps des dénonciations, des condamnations virtuelles, des lamentations et de la passivité a expiré. L’heure de l’action a donc sonné pour tous ceux qui rêvent d’un Togo libre, démocratique et prospère. Chacun a le devoir de choisir maintenant de quel côté de l’histoire il veut être : Parmi les patriotes ou parmi les lâches et complices de la dictature.

En effet, après trois (3) mandats, passés à la tête du Togo, Faure Gnassingbé, le fils du dictateur EYADEMA, arrivé au pouvoir, après le décès de son père qui, lui-même y a passé 38 ans, se prépare à nous voler encore cinq (5) années de notre existence. Mais ça, nous ne l’accepterons jamais. Nous ne le lui permettrons jamais. Nous le lui avons déjà signifié, plusieurs fois, à travers des interpellations virtuelles et passives. Mais apparemment, ses oreilles sont tellement dures qu’il faudrait plus que des mots pour le contraindre à renoncer à son hideux et funeste projet de 4ème mandat.

C’est pourquoi, nous lançons, aujourd’hui un appel solennel à une immense mobilisation citoyenne aux quatre coins du Togo le 28 décembre 2019, à travers des marches et actions pacifiques pour dire d’une seule et unique voix NON AU 4ème MANDAT DE FAURE.

L’objectif de cette mobilisation générale est clair :

1- Rappeler haut et fort que le peuple n’accordera pas une seule année de plus à Faure Gnassingbé et son régime, au-delà de mai 2020 ;

2- Exiger la libération des détenus politiques ;

3- Exiger la mise en place d’une transition politique en Mai 2020.

Cet appel patriotique s’adresse à tous ceux qui aiment le Togo.
Quelque soit votre appartenance politique, ethnique et religieuse, vous êtes interpellés.

Alors Togolais DEBOUT !

Ce 28 décembre 2019, levons-nous tous sans violence, Hommes et Femmes, Jeunes et vieux, et descendons dans les rues de toutes les villes du Togo et devant les ambassades de nos pays d’accueil pour exprimer notre mécontentement, notre ras-le-bol, notre rejet total de la dictature, notre refus d’être dirigé, encore pendant cinq (5) ans comme des moutons par Faure Gnassingbé et notre soif de liberté et de changement.

Les divisions et les égos sont les meilleurs cadeaux que Faure et ses amis espèrent de nous. Surpassons-nous donc et, au-delà de nos étiquettes et intérêts personnels montrons l’image d’un peuple uni et déterminé à finir avec la dictature, la mauvaise gouvernance, l’impunité, l’oppression, l’exploitation et la misère. Cet appel doit sonner comme une interpellation de Sylvanus OLYMPIO, de Tavio AMORIN et de tous ceux qui ont laissés leurs vies pour que VIVE LE TOGO.

Nous appelons, de ce fait les organisations et corporations professionnelles, les entités politiques et de la société civile, les autorités religieuses et traditionnelles, les musiciens, artistes et autres leaders d’opinion, les associations de jeunes, les partis politiques et organisations de la société civile qui sont réellement du côté du peuple, les médecins, enseignants, Étudiants, élèves, commerçants, conducteurs, ouvriers, artisans, militaires, policiers, avocats et magistrats à soutenir et participer à cette mobilisation inédite.

Mais d’ores et déjà, le camarade Foly SATCHIVI observer, à compter du vendredi 13 décembre 2019, une grève itinérante de la FAIM pour appeler à l’union et à la mobilisation de tous contre la volonté de Faure de s’éterniser au pouvoir, dénoncer la complaisance de certains leaders politiques et exiger la libération de ses anciens camarades de prison.

Pour les itinéraires, nous vous reviendrons dans les prochains jours.
Fait à Lomé, le 09 décembre 2019
Pour le Mouvement En Aucun Cas,
La Cellule communication