Infos Togo Société

Fini le laissez-passer pour les motos

Publié le jeudi 24 décembre 2020, par Gabinho

Un des grands points du conseil des ministres de ce mercredi 23 décembre est la hausse prochaine des tarifs des contributions des usagers aux principaux de péage. Et pour cause, le communiqué du conseil des ministres fait savoir que ce réajustement permettra de combler le gap de fait qui découle de ce qui est mobilisé par rapport à ce qui est investi dans l’entretien routier.

EXTRAIT DU COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES

La communication suivante est une communication conjointe relative aux actions de modernisation du réseau routier togolais et des dispositifs de péages présentée par le ministre des travaux publics.

De 2005 à 2020, de plus de 1 500 milliards de francs CFA investi dans le domaine des infrastructures routières.

L’automatisation récente de nombreux postes de péages et la nécessité d’assurer une maintenance efficace conduit le gouvernement à envisager un ajustement des contributions des usagers.

Pour mémoire, chaque année, le besoin de financement pour l’entretien régulier des routes revêtues, non revêtues s’élève à environ 30 milliards de francs CFA tandis que les ressources budgétaires totales mobilisées, se situent en moyenne autour de 17 milliards de francs CFA par an.

Afin de combler cet écart, les tarifs des contributions des usagers (les engins à deux roues, les tricycles, les véhicules légers, les véhicules poids lourds de toutes catégories) seront ajustés d’ici les prochaines semaines afin de tenir compte des enjeux d’entretien et de modernisation de notre réseau routier. Il est à souligner que ces tarifs de péages n’ont pas connu d’augmentation depuis près de 15 ans.