Infos Togo Agriculture intelligente face au climat (AIC)

Femmes agricultrices togolaises, votre porte-parole arrive !

Publié le mercredi 11 décembre 2019, par Gabinho

Aller à une agriculture intelligente face au climat (AIC) ou que d’aucuns appellent encore Agriculture 2.0, c’est la dynamique dans laquelle tous les Etats africains comptent y aller. Car d’après eux, il s’agit d’une agriculture qui, de toute évidence fait accroitre durablement la productivité mais aussi permet d’inclure les cultures, l’élevage, la foresterie, la pêche et l’aquaculture.

Présente à la COP25 à Madrid, Myriam Aman Soulama, se pose en porte-parole des femmes agricultrices du continent africain et celles togolaises aussi. Pour elle, ces femmes africaines qu’elle représente sont elles aussi appelées à porter cette transition vers l’agriculture intelligente, une transition qui s’inscrit aisément dans la vision de la FAO pour une alimentation et agriculture durables.

Pour information, cette responsable de la Pawisca (Plateforme pour les femmes africaines dans l’agriculture intelligente face au climat), qui a vu le jour en 2018, compte aussi aller à la rencontre de ses sœurs togolaises et leur apporter son assistance. La Pawisca est actuellement dans onze pays d’Afrique dont le Niger, la Côte d’ivoire, le Cameroun, le Tchad, le Kenya, le Rwanda, le Maroc, la Mauritanie, le Madagascar. Principal challenge de cette femme, renforcer les capacités de ces femmes agricultrices en leur apportant des appuis nécessaires afin qu’elles soient nombreuses à pratiquer l’agriculture intelligente, tout ceci, pour contribuer à la sécurité alimentaire en Afrique par l’amélioration de la nutrition face au changement climatique, d’après nos confrères de Agridigitale.

T228