Infos Togo Politique togolaise et dialogue inter togolais

Faure très préoccupé... par le respect des délais constitutionnels

Publié le mardi 10 avril 2018, par

Visiblement le divorce entre les préoccupations de Faure Gnassingbé et son opposition est bien réel. Ainsi, alors que ces derniers seront dans les rues du pays, à moins d’une surprise, dès demain mercredi pour dénoncer une nouvelle fois les agissements du pouvoir de Lomé, et la non évolution dans les discussions sur les points au programme du dialogue inter togolais, le Chef de l’Etat togolais n’est préoccupé que par une seule chose. Et une délégation de ses émissaires l’ont fait savoir au Facilitateur le 04 Avril dernier, en allant transmettre aà celui-ci un message de Faure Gnassingbé.

Selon ce qu’a confié ce jour la Coalition des 14 au cours d’une conférence de presse, « Dans son message, le Chef de l’Etat togolais a fait part de ses préoccupations face aux retards observés dans le processus électoral et des conséquences graves que pourraient avoir ces retards sur les délais constitutionnels fixés pour l’organisation des élections ».

Un message qui aurait amené le Facilitateur à faire comprendre à la délégation du pouvoir de Lomé que le processus électoral est bien partie prenante aux points inscrits au programme des discussions du dialogue. Aussi, que l’Assemblée nationale dont la législature arrive à expiration en Juillet prochain, d’après les dispositions constitutionnelles pourrait rester en place jusqu’à élection d’une nouvelle équipe de députés pour y siéger.

Une réponse bien comprise ou non par le pouvoir en place et Faure Gnassingbé ? En tout cas, pour ce l’on sait, le processus de préparation des élections est aussi une autre pomme de discorde entre les parties au dialogue. L’opposition réclame sa suspension alors que le pouvoir croit savoir que le dialogue n’a pas ne vient pas suspendre les institutions de la République.

T228