Infos Togo Approvisionnement en tomates et recherche de solution aux répercussions de la fermeture des frontières nigérianes

Faure et les FAT ont fait leur marché chez les producteurs togolais

Publié le jeudi 5 septembre 2019, par Gabinho

A situation particulière, client particulier. Les paysans togolais producteurs de tomates, ont trouvé un nouveau client et une solution à leurs inquiétudes quant à l’écoulement de leurs produits. Et ce client n’est autre que le premier citoyen du pays, Faure Gnassingbé qui a décidé de racheter les paniers de tomates que ces agriculteurs togolais projetaient exporter vers le Nigeria, qui malheureusement a fermé depuis le 20 août dernier ses frontières.

On peut en conclure que c’est un ouf de soulagement pour ces paysans qui exportaient le fruit de leur travail vers le Nigeria et qui risquaient de subir les répercussions de la fermeture des frontières de ce pays de l’Afrique de l’Ouest peuplé de plus de 190 millions d’habitants.

D’après un communiqué de la présidence de la République togolaise, des instructions sont donc données par le Chef de l’Etat aux forces armées togolaises de procéder à l’achat de ces produits.

Et comme on pouvait s’y attendre, ces instructions sont respectées à la lettre. Ainsi, des transactions ont commencé et ont permis de racheter aux producteurs du Bas-Mono 1374 paniers de 35 kg soit un total de 48,09 tonnes, 4410 paniers de 35 kg de tomates, soit 154,35 tonnes, chez les agriculteurs des Lacs. C’est donc un total de 202,44 tonnes de tomates fraîches qui ont été achetés par les FAT.

De cette démarche, les agriculteurs ne peuvent qu’en être fiers. « Nous sommes contents de cette mesure prise par le Président de la République. Nous sommes fiers de lui. Il se soucie vraiment de son peuple. Les militaires sont venus déjà à deux reprises pour acheter les tomates », c’est ce qu’a déclaré représentant des producteurs de tomates. Une joie qui se comprend encore mieux quant on se rend compte de ce que, mieux que le prix de 700 F cfa qui est le prix en période de crise, c’est plutôt à 1500 F cfa soit plus du double du prix que les forces armées ont enlevé les stocks.

Si le communiqué de la présidence de la République en conclue que « cette situation conjoncturelle vient confirmer le choix du gouvernement, conformément à l’axe 2 du Plan national de développement 2018-2022, dans ses ambitions pour le secteur agricole. C’est ainsi que le processus d’accompagnement de certains promoteurs est en cours, afin qu’ils puissent installer des unités de transformation en quantité. Les premiers résultats sont palpables », il est à noter que les tomates achetées seront réparties dans les différentes garnisons du pays, alors que le reste pourra être stocké pour des utilisations futures.
T228