Infos Togo Attaque de Ouagadougou

Faure et Issifou ont mesuré « l’ampleur des dégâts »

Publié le mardi 6 mars 2018, par

En sa qualité de Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le Président togolais, Faure Essozimna Gnassingbé et son homologue nigérien, et président en exercice de la Force du G5 Sahel, Mamadou Issoufou, se sont rendus hier lundi à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, 72 heures après les attentats meurtriers qui ont frappé le pays des hommes intègres le vendredi 02 mars dernier. Objectif d’un tel déplacement, faire le constat sur « l’ampleur des dégâts causés par les attaques ».

Ce qu’ils ont d’ailleurs fait hier en se rendant ensemble avec leur homologue du Burkina Faso, Rock Marc Christian Kaboré, d’abord à l’état-major des Forces de Défense burkinabé et, ensuite, à l’ambassade de France au Burkina Faso.

Se confiant aux hommes de médias à l’issue de cette visite de soutien au peuple burkinabè, Faure Gnassingbé, a affirmé avoir appris avec grand émoi, ce double attentat qui a frappé la capitale burkinabé. « Je suis venu témoigner au nom du principe sacré de solidarité de la CEDEAO, tout le soutien et les condoléances des pays membres au peuple frère du Burkina Faso », a-t-il déclaré, lui qui a aussi profité de l’occasion pour « féliciter les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso dont le professionnalisme a permis de limiter les dégâts ».

En réaction à ce déplacement de ses homologues togolais et nigérien, le Président du Faso a pour sa part remercié ces derniers avant de rappeler que la « lutte contre le terrorisme et un combat de longue haleine ».

Faisaient partie de la délégation togolaise, le Ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara et le Secrétaire Général du Ministère de la Défense, Florent Manganawè.
T228