Infos Togo Mesures d’apaisement réclamées par les facilitateurs

Faure accorde la grâce présidentielle à 19 détenus politiques

Publié le mardi 17 juillet 2018, par

Suite à la séance du dialogue intertogolais le 27 Juin dernier, les facilitateurs de la CEDEAO, Alpha Condé et Nana Akufo-Addo, avaient formulé dans le communiqué sanctionnant les travaux, le souhait de voir le gouvernement togolais prendre de nouvelles mesures d’apaisement dont entre autres, la libération des personnes arrêtées lors des manifestations politiques qui ont cours au Togo depuis le 19 Août 2017.

Eh bien, le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, visiblement s’est exécuté. D’après un communiqué de la présidence de la République, il a accordé « ce 16 juillet une grâce présidentielle à un certain nombre de détenus ».

« Par décret présidentiel N°2018-121/PR du 16 juillet 2018, sept (07) détenus dans les prisons civiles de Lomé et de Kpalimé reconnus par la justice coupables de diverses infractions commises lors des dernières manifestations politiques et condamnées selon les lois en vigueur, ont bénéficié d’une réduction de peine.
Douze (12) autres détenus de la prison civile de Mango ont bénéficié d’une liberté provisoire », ajoute le communiqué.

Il s’agit, nous apprend-on de « personnes condamnées et détenues pour des infractions commises lors des violentes manifestations politiques de ces derniers mois à travers le pays ».
T228