Infos Togo Politique

Fabre et son parti ne veulent plus traiter avec des ir-« responsables »

Publié le mercredi 14 octobre 2020, par Gabinho

A l’Alliance nationale pour le changement de Jean Pierre Fabre, plus question de travailler avec des partis politiques parce qu’il faut travailler avec. Désormais, M Fabre et son Anc veulent travailler avec des formations politiques responsables et sérieuses. Le parti qui ne tourne pas la page à la présidentielle du 22 Février 2020, veut reprendre la lutte, remobiliser sa base...

Après le conseil national de l’Alliance nationale pour le changement (Anc) le 10 Octobre, date anniversaire du parti, Jean Pierre Fabre et sa formation étaient face aux médias ce 14 octobre 2020. Avec la presse, le parti a mis les points sur les i. Candidat malheureux à la présidentielle du 22 Février 2020 totalisant 116 336 voix, soit 4,68%, M Fabre, ex chef de file de l’opposition n’est pas homme à se décourager. C’est un leader de parti Anc qui, malgré tout, veut reprendre le terrain pour sonner l’heure de la mobilisation. Mais avant tout, M Fabre n’a pas mâché les mots puisque, lors du dernier conseil national du parti, de nouvelles orientations sont prises et M Fabre et son entourage veulent faire les choses autrement mas pas avec n’importe qui. « Il faut travailler avec des partis responsables et sérieux », a laissé entendre devant les caméras, M Fabre.

« Il s’est passé beaucoup de choses, des agressions inutiles, la mise en œuvre d’une stratégie de mensonges, de déstabilisation, nous, nous n’avons rien dit. Nous sommes sereins, nous avons regardé, senti, écouté et entendre longtemps. On a essayé de laisser agir pour ne pas nous mêler à la confusion. Après nous avons décidé de tenir un conseil national pour prendre de nouvelles orientations, lesquelles forcément sont fondées sur l’existant », a indiqué M Fabre. Avant de faire savoir que, sa formation discute avec des partis responsables et sérieux. « Nous discutons avec eux, des partis sérieux, il y en a », précisant qu’il ne faut pas faire croire que, les ponts sont coupés avec tout le monde. Il y a des contacts avec des gens, des partis politiques que nous jugeons sérieux. « Nous qui sommes victimes, des attaques, des mensonges, nous ne fermons pas les yeux. Nous devons tenir compte de ce qui s’est passé. Les gens attendent l’Anc dire qu’elle ne va plus travailler avec personne. Non, nous travaillerons avec des gens sérieux, des partis responsables, dixit M Fabre. Et d’insister, « Nous avons dit, désormais, il faut travailler avec des partis responsables et sérieux ».

Au sujet de la présidentielle du 22 Février 2020, l’Anc ne tourne pas la page de cette élection. Le parti a encore donné sa position sur le sujet. « Notre position est très claire : nous disons, ce sont des élections qui se sont déroulées dans des conditions inacceptables.(...). Les conditions dans lesquelles, l’élection présidentielle s’est déroulée, ne nous permet pas de dire qui a gagné, c’est simple et nous demandons la reprise de l’élection », fait savoir M Fabre

« Nous allons œuvrer pour la reprise des élections. La page des élections n’est pas tournée et vous saurez dans les semaines et mois à venir si elle est tournée », a souligné le candidat malheureux de l’Anc.

Le parti Anc va reprendre une tournée nationale sur le terrain dans la relance de la mobilisation dans les prochains jours.

Rappelons que, la présidentielle du 22 Février 2020 a vu la victoire du parti Unir, défendu par Faure Gnassingbé. Les résultats définitifs donnent large victoire avec 70,78% de voix à Faure Gnassingbé. Ensuite vient M. Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), arrive en 2e position de cette élection présidentielle avec 483 926 voix sur les 2 769 287 votants, soit 19,46%.

Viennent ensuite, dans l’ordre des scores obtenus, M. Jean-Pierre Fabre de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) avec 116 336 voix, soit 4,68%, M. Tchabouré Gogué de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), 59 777 voix, soit 2,40%, Pr Komi Wolou du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), 29 791 voix, soit 1,20%, Dr Assiongbon William Georges Kuessan du parti Santé du Peuple, 19 923 voix, soit 0,80%, et Me Mouhamed Traoré Tchassona du Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD), 16 814 voix, soit 0,68%

Togotimes

N.B : Titre retouché