Infos Togo La C14 et l’ANC

Fabre en a ""gros sur le cœur""

Publié le jeudi 28 mars 2019, par

« Je vais trahir un secret… Nous avons exercé une pression sur le président national pour qu’il convoque l’instance afin qu’on puisse discuter de l’avenir de l’ANC au sein de la coalition, puisqu’on connait sa position. Jean-Pierre Fabre ne voulait pas qu’on quitte la coalition quoi qu’il advienne. Il en avait gros sur le cœur sur ce qui s’y passait. On n’arrivait plus à manifester, on organise une manifestation aujourd’hui, demain on l’annule », ce sont là des mots du Vice-président de l’ANC (Alliance Nationale pour le Changement), Patrick Lawson-Banku. Il explique ainsi comment le président national a été contraint de signer le départ du parti de la C14 (Coalition des 14).

Evoquant les difficultés d’aboutissement de la lutte et en allusion à l’affaire des millions qui serait à l’origine de l’émiettement de la C14, le 1er Vice-président de l’ANC n’entend pas se voiler la face : « Nous ne sommes pas allés voler de l’argent à qui que ce soit, nous n’avons pas demandé de l’argent à qui que ce soit, encore que c’est une lutte que nous menons. Si quelqu’un, une bonne volonté nous donnait par exemple 500 millions deux fois, c’est-à-dire 1 milliard, nous donnons deux semaines pour terminer cette lutte. Cette lutte, c’est un problème de ressources humaines mais également un problème d’argent », s’en défend l’ancien député.

Selon M. Lawson-Banku, Toutefois, le parti se dit toujours ouvert au cas où les objectifs se croisent.
T228