Infos Togo Réunion de Conakry avec Alpha Condé

Enfin le déballage de la C14 sur les sujets de discussion !

Publié le jeudi 8 novembre 2018, par Gabinho

C’est un communiqué de presse qui vient rendre compte de ces discussions qui ont eu lieu à Conakry entre le co-facilitateur dans la crise togolaise, la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise et les représentants de la majorité présidentielle.

Du document sortie en début de soirée de ce Jeudi, il en ressort qu’une évaluation de situation sur la mise en œuvre des décisions du Comité de suivi du 23/09/2018 et leurs implications, à savoir, « les engagements pris par le gouvernement togolais pour la libération des personnes encore en détention », « la recomposition paritaire de la CENI et ses implications », « l’affinement du chronogramme électoral par la nouvelle CENI inclusive, en particulier, la reprogrammation du recensement », et « le chronogramme des Réformes constitutionnelles et institutionnelles », a été faite.

Outre l’évaluation, il a été question, d’après le document signé par la Coordinatrice de la C14, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, de réitérer « les préoccupations qu’elle avait soulevées lors de la réunion du Comité de suivi 23/09/2018 et pour lesquelles les Représentants des deux Facilitateurs devaient rendre compte à leurs mandants afin de leur permettre de prendre toutes initiatives propres à assurer leur mise en œuvre ». Il s’agit donc du « consensus sur la présidence de la CENI », « la composition équilibrée des démembrements de la CENI à savoir les Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) et les Comités des Listes et Cartes (CLC) », « l’abandon de la présidence des CELI par des magistrats ès qualité », « l’élaboration d’un chronogramme électoral consensuel par la CENI dans sa nouvelle composition avec l’appui des experts », « l’étude et l’adoption d’un découpage électoral équitable et conforme au principe un homme une voix admis en démocratie », « l’arrêt du processus en cours entamé sans la participation de l’opposition et plus spécialement de la suspension du recensement électoral prévu pour le 1er Octobre 2018 », « l’adoption d’un recensement biométrique intégral permettant la vérification formelle du porteur de la carte d’électeur au moment du vote ; l’adoption du mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour les législatives » » et « le vote des Togolais de l’étranger pour les législatives en cours de préparation ».

La Coalition dit avoir eu droit sur tous ces points, à « une oreille très attentive ainsi qu’une disponibilité à rechercher, en concertation avec ses pairs, des solutions consensuelles pour une sortie définitive de la crise togolais », près du Président Alpha Condé, une e. Les conclusions de la concertation sont attendues dans les tout prochains jours.

Autre information, contenu dans ce communiqué de presse, c’est que la C14, « par souci d’efficacité et en vue d’en garantir le plus grand succès », décale « la grande marche de mobilisation initialement prévue le samedi 10 Novembre 2018 à Lomé d’une semaine ». Elle se tiendra finalement le samedi 17 Novembre 2018, indique-t-on.
T228

..................
Voici l’intégralité du communiqué...

ADDI- ANC - CAR – CDPA – DSA - FDR - LE TOGO AUTREMENT- LES DÉMOCRATES - MCD - PARTI DES TOGOLAIS – PNP - PSR –SANTE DU PEUPLE - UDS TOGO


N°18-057/C14/AF-ED-BKAJ

COMMUNIQUÉ N°57

Relatif aux rencontres de concertation avec le Président de la République de Guinée, Son Excellence, le Professeur Alpha Condé

Du 3 au 6 novembre 2018, une délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’Opposition togolaise (C14) s’est rendue à Conakry pour des rencontres de concertation avec le Président de la République de Guinée, Son Excellence, le Professeur Alpha Condé, Co-facilitateur dans le règlement de la crise togolaise. Ces rencontres se sont déroulées en présence des membres du Comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de la crise sociopolitique qui secoue notre pays.

Elles ont permis à la Coalition de présenter au Président Alpha Condé son évaluation de la mise en œuvre des décisions du Comité de suivi du 23/09/2018 et leurs implications, notamment :

- les engagements pris par le gouvernement togolais pour la libération des personnes encore en détention,

- la recomposition paritaire de la CENI et ses implications,

- l’affinement du chronogramme électoral par la nouvelle CENI inclusive, en particulier, la reprogrammation du recensement,

- le chronogramme des Réformes constitutionnelles et institutionnelles

En outre, la délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’Opposition togolaise a, au cours de ces rencontres, réitéré les préoccupations qu’elle avait soulevées lors de la réunion du Comité de suivi 23/09/2018 et pour lesquelles les Représentants des deux Facilitateurs devaient rendre compte à leurs mandants afin de leur permettre de prendre toutes initiatives propres à assurer leur mise en œuvre. Ces préoccupations concernent :

- le consensus sur la présidence de la CENI ;

- la composition équilibrée des démembrements de la CENI à savoir les Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) et les Comités des Listes et Cartes (CLC) ;

- l’abandon de la présidence des CELI par des magistrats ès qualité ;

- l’élaboration d’un chronogramme électoral consensuel par la CENI dans sa nouvelle composition avec l’appui des experts ;

- l’étude et l’adoption d’un découpage électoral équitable et conforme au principe un homme une voix admis en démocratie ;

- l’arrêt du processus en cours entamé sans la participation de l’opposition et plus spécialement de la suspension du recensement électoral prévu pour le 1er Octobre 2018 ;

- l’adoption d’un recensement biométrique intégral permettant la vérification formelle du porteur de la carte d’électeur au moment du vote ; l’adoption du mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour les législatives ;

- le vote des Togolais de l’étranger pour les législatives en cours de préparation.

Sur tous les points évoqués au cours des rencontres, la Coalition se réjouit d’avoir trouvé auprès du Président Alpha Condé, une oreille très attentive ainsi qu’une disponibilité à rechercher, en concertation avec ses pairs, des solutions consensuelles pour une sortie définitive de la crise togolaise. Les conclusions de la concertation sont attendues dans les tout prochains jours.

La Coalition tient à renouveler sa profonde gratitude aux deux Facilitateurs pour tous les efforts qu’ils ne cessent de déployer en vue d’une résolution durable de la grave crise sociopolitique qui mine le Togo depuis des décennies.

La Coalition remercie tous les Togolais pour leur confiance et leur détermination et les appelle à rester plus que jamais mobilisés dans notre lutte patriotique de libération du Togo.

La C14 voudrait saisir l’opportunité de ce communiqué de presse pour informer les populations de Lomé et ses environs que, par souci d’efficacité et en vue d’en garantir le plus grand succès, la grande marche de mobilisation initialement prévue le samedi 10 Novembre 2018 à Lomé est décalée d’une semaine et se tiendra en conséquence le samedi 17 Novembre 2018.

La lutte populaire est invincible

Fait à Lomé, le 08 Novembre 2018

Pour la coalition,

La coordinatrice

Signé

Brigitte Kafui ADJAMAGBO – JOHNSON