Infos Togo Politique

Ekon n’est pas con : « Le multipartisme ne peut pas se passer des élections »

Publié le lundi 23 juillet 2018, par

En tout cas, « est con tout acteur politique qui épouse des idées qui vont dans le sens contraire à celui d’un regroupement dont son parti en fait partie ». Et sur ce plan, Francis Ekon, leader de la CPP (Convergence Patriotique Panafricaine), parti membre de l’opposition et du groupe des Centristes, n’est pas du tout con.

Au cours d’une rencontre samedi dernier avec les militants de son parti, l’homme a fait des déclarations qui n’ont pas forcément apporté de l’eau au moulin des formations politiques de la Coalition des 14. Entre autres de ses déclarations il celui dans laquelle il indiquait que « la situation actuelle n’exige pas de transition ».

Convaincu de ce que « l’alternance, si elle doit avoir lieu, ne se produira que par des élections », il soutient que « le multipartisme ne peut pas se passer des élections ». et sur ce plan, il accuse les responsables de partis politiques qui semblent nier que le Togo soit un Etat de droit. En tout cas, pense-t-il, ils veulent « substituer à la place de la démocratie leur propre plan pour parvenir à des réformes ».

De l’avis du président de la CPP, « les quatre choses dont ont besoin les acteurs politiques pour trouver une solution à la crise : le dialogue, la concertation, la concession et le consensus ».

T228