Infos Togo Défaillance du système de sécurité au Togo et braquages à main armée

Edoh Komi et ses pairs maintiennent leur manif contre vents et marées

Publié le mardi 23 juillet 2019, par Gabinho

La devanture du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, c’est le lieu choisi par le mouvement dirigé par le Conseiller municipal de la Commune Golfe 2, Pasteur Edoh Komi et ses pairs pour manifester leur indignation quant à la défaillance du système de sécurité au Togo et surtout pour dénoncer les braquages à répétition que vivent les Togolais, dans l’indifférence presque totale des autorités en charge de la sécurité du pays. Le MMLK (Mouvement Martin Luther King) indique donc à tous les Togolais qui tiennent à leur propre sécurité qu’ ""en fonction de la loi en vigueur ( articles 12, 13 et 14) la manifestation prévue ce jeudi aura bel et bien lieu"". Lecture !

MMLK/ APPEL A MANIFESTER LE 25 JUILLET 2019 À 9H DEVANT LE MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA PROTECTION CIVILE

"Que les populations du Grand Lomé et de ses environs se mobilisent pour dénoncer la défaillance du système de sécurité dans la capitale et exiger le droit à la sécurité pour tous"

Selon la loi du 16 mai 2011 fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique ou sur les lieux publics au Togo
Les manifestations et les réunions sont soumises au régime d’information ou de déclaration préalable auprès de l’autorité.

Cette dernière dispose d’un délai de 72 heures ouvrables suivant accusé de réception de la déclaration préalable pour opposer éventuellement un refus à la tenue de la réunion ou de la manifestation. Cette interdiction doit être motivée au demandeur par une lettre avec accusé de réception par remise en main propre contre récépissé ou par tout autre moyen écrit y compris par télécopie ou par voie électronique.
Ceci implique que si dans les 72 heures, ouvrables précédant le début de la réunion ou de la manifestation, l’autorité n’a pas expressément notifié son refus, la réunion ou la manifestation est réputée non interdite.
En fonction de la loi en vigueur ( articles 12, 13 et 14) la manifestation prévue ce jeudi aura bel et bien lieu.

MMLK / La Voix des sans voix "