Infos Togo DÉCODEUR CANAL+

Edoh Komi est fâché contre la roublardise, la duperie et méchanceté excessive

Publié le vendredi 1er juin 2018, par

Dans une déclaration intitulée « Décodeur Canal+ : A quand la fin de la roublardise, la duperie et la méchanceté envers le peuple togolais ? », le premier responsable du Mouvement Martin Luther King, Pasteur Edoh Komi et son Mouvement manifestent leur désapprobation de la méthode Canal+.

Ils disent condamner « la mise en vente de nos jours des décodeurs CANAL+ bientôt hors usage et appelle les Togolais à opter pour les canaux satellitaires africains dont l’avenir est rassurant ».

« Au moment où les abonnés continuent de ruminer avec amertume la volonté manifeste de la Société CANAL + de nous imposer le remplacement de son ancien décodeur par un nouveau moyennant une somme de 25.000F, il est malveillant et écœurant de voir en vente sur le marché le même produit en voie de disparition à un prix toutefois dérisoire de 5000F. Pour quelles fins si bientôt ce produit sera déclaré hors usage et sans signal ? », s’interroge Edoh Komi avant de poursuivre, « quelles insultes, mépris et manque d’égard pour les Togolais ? Décidément, les pays occidentaux notamment la France et ses citoyens n’ont pas jusqu’ici compris que les Africains sont dotés de raisons et d’intelligence pour ne plus se laisser conduire comme des moutons ! ».

Et visiblement, il ne trouve pas ce que perdent les Togolais en se passant des produits Canal+. « Que perdront les Togolais en boycottant les produits CANAL+ qui nous ont longtemps appauvri avec des mauvaises prestations qui n’ont jamais rimé avec les offres alléchantes claironnées dans le contrat ? », c’est une nouvelle interrogation avant d’appeler les Togolais « dès maintenant à se décider face à la désinvolture de ceux qui imaginent que les pensées coloniales et Françafrique peuvent toujours avoir droit de cité au Togo et en Afrique au 21ème siècle ».

En tout cas, pour le MMLK, « il est temps d’opter pour d’autres groupes satellitaires surtout africains qui peuvent valablement se substituer aux produits coloniaux au cœur desquels tournent toujours des civilisations occidentales ». Il convie en fin de compte à rompre « maintenant les contrats avec le groupe CANAL+ et ses accessoires afin de promouvoir et de valoriser les produits Africains ! ».
T228