Infos Togo Arrestation d’Adjamagbo et Djossou

Edoh et le MMLK y voient un nouveau coup asséné aux "valeurs de réconciliation nationale et du vivre ensemble"

Publié le lundi 30 novembre 2020, par Gabinho

Inquiet des arrestations arbitraires des membres de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) par le régime cinquantenaire, le Mouvement Martin Luther King dit stop aux "arrestations arbitraires et détentions abusives".

Suite à l’arrestation de Gérard Djossou et de Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson le weekend dernier, le responsable du MMLK pasteur Edoh Komi a manifesté sa désolation. Il pense que le régime n’agit pas en bonne foi pour promouvoir les valeurs de la réconciliation nationale et le vivre ensemble pourtant ce même régime s’attribue des valeurs de vivre ensemble et de réconciliation.

« Si nous voulons vraiment la réconciliation et le vivre ensemble, nous sommes invités à revisiter les recommandations de la Commission Vérité Justice Réconciliation dont la garantie de la non RÉPÉTITION de la politique d’autruche et de la JUSTICE DES VAINQUEURS en est la CLÉ. Par conséquent, les arrestations arbitraires et les détentions abusives doivent s’arrêter comme pour dire PLUS JAMAIS ÇA SUR LA TERRE TOGOLAISE », a souligné le MMLK.

Le MMLK dénonce les blâmes du régime Gnassingbé et exige la libération de ces personnes détenues pour des raisons politiques. « Mme Adjamagbo-Johnson, Gérard Djossou et le prophète Esaïe Dékpo doivent impérativement recouvrer leurs libertés », a précisé le mouvement de Pasteur Edoh Komi.

Severin A.