Infos Togo Économie

Du cash, 25 milliards de francs CFA de la BOAD au Togo

Publié le mercredi 24 juin 2020, par Gabinho

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni pour sa 117ème session ordinaire, sous la présidence de Monsieur Christian ADOVELANDE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD. A l’instar de la session précédente, la réunion s’est déroulée en visio-conférence en raison des restrictions liées à la pandémie de la Covid-19.

Après avoir approuvé le procès-verbal de sa 116ème réunion qui s’est tenue le 25 mars 2020, le Conseil a examiné le bilan des réalisations à mi-parcours des prévisions financières de l’exercice 2020 et l’état de recouvrement des créances sur prêts de la BOAD au 31 mai 2020. Il a également examiné le rapport d’évaluation de la mise en œuvre du Plan stratégique 2015-2019 et les propositions d’axes pour le nouveau Plan stratégique 2021-2025.

Le Conseil a approuvé de nouvelles opérations dont huit prêts à moyen et long termes d’un montant de 118 milliards FCFA, un prêt court terme d’un montant de 10 milliards FCFA et un programme de soutien au secteur privé de l’UEMOA d’un montant de 100 milliards FCFA. Ce qui porte à 6 235,8 milliards FCFA, le total des engagements (toutes opérations confondues) de la BOAD.

Les engagements approuvés portent sur le financement partiel des projets suivants :

- Phase de consolidation du Programme de Développement de l’irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS) en République du Mali. Les travaux portent sur : (i) la sécurisation de l’alimentation en eau des stations de pompage par la réalisation d’un seuil agricole au niveau du site de Kourouba sur le Sankarani ; (ii) la réparation et le renforcement des pistes par la recharge avec de la latérite des pistes tertiaires à l’intérieur du périmètre ; (iii) le renforcement du réseau d’irrigation et le traitement des zones d’emprunt ; (iv) la protection des digues du périmètre ; et (v) l’entretien et la gestion du périmètre irrigué. Montant de l’opération : 5 milliards FCFA ;

- Aménagement et bitumage de la route Yakassé Attobrou-Béttié en République de Côte d’Ivoire. Le projet vise à : (i) améliorer la circulation sur la route en réduisant le temps de parcours d’environ 50% ; (ii) réduire les coûts d’exploitation des véhicules d’environ 30% après la mise en service de la route et iii) promouvoir les échanges et faciliter la commercialisation de la production agricole entre les localités de la zone du projet et les autres régions du pays. Montant de l’opération : 20 milliards FCFA ;

- Aménagement et bitumage de 25 km de voies à Diffa au Niger. Le projet vise à (i) améliorer la mobilité sur les voies concernées en réduisant le temps de parcours d’environ 70% ; (ii) réduire les coûts d’exploitation des véhicules d’environ 50% après la mise en service des routes ; et (iii) réduire le nombre d’accidents de la circulation de plus de 60%. Montant de l’opération : 15 milliards FCFA

- Construction de la ligne d’interconnexion 161 kV Natitingou-Tanguiéta-Porga-Frontière Bénin/Togo et des postes HTB/HTA associés en République du Bénin. L’objectif global de ce projet est de satisfaire l’offre d’énergie, de façon durable, et de sécuriser l’approvisionnement en énergie électrique des grandes localités de l’extrême Nord du Bénin et du Togo. Montant de l’opération : 15 milliards FCFA

- Construction du réseau d’évacuation associé aux centrales thermiques CIPREL 5 et AZITO 4 en République de Côte d’Ivoire. L’objectif du projet est de garantir l’évacuation et l’injection sur le réseau interconnecté, de l’énergie électrique produite par les centrales de CIPREL 5 et AZITO 4, afin de sécuriser la fourniture de l’énergie électrique et de contribuer ainsi à l’amélioration de la qualité de service. Montant de l’opération : 20 milliards FCFA

- Facilité en faveur de l’Etat togolais pour le financement partiel du plan d’apurement de la dette auprès des fournisseurs d’énergie de la Compagnie d’Energie Electrique du Togo. Montant de l’opération : 25 milliards FCFA ;

- Construction d’un complexe hôtelier et sportif par la société Sports City Diamniadio co SA, à Diamniadio au Sénégal. Le projet vise l’accroissement de l’offre d’infrastructures hôtelières et d’espaces sportifs et de loisirs, la contribution à la création d’emplois et de richesse. Montant de l’opération : 10,5 milliards FCFA ;

- Construction et exploitation de centres emplisseurs de gaz butane à Abidjan et à Yamoussoukro par la société KAMA CI SA en Côte d’Ivoire. L’objectif visé est la contribution à l’augmentation et à l’amélioration de l’offre de gaz butane de la Côte d’Ivoire, concourant ainsi à la préservation du couvert végétal du pays. Montant de l’opération : 7,5 milliards FCFA ;

- Proposition de mise en place d’un programme de lignes de refinancement en faveur des établissements de crédit de l’UEMOA dans le cadre de la relance des activités des entreprises suite à la crise sanitaire liée à la COVID 19. En complément des mesures prises par la BCEAO en faveur des établissements de crédit et par la BOAD pour soutenir les États suite à la crise sanitaire, la Banque propose, pour consolider son accompagnement en faveur des entreprises du secteur privé de l’UEMOA dans le cadre de la relance de leurs activités, un programme de 100 milliards FCFA de lignes de refinancement au profit des établissements de crédit. Ces fonds serviront à apporter, au secteur privé notamment aux Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME), un financement adapté à leurs différents besoins : (i) de liquidité inhérente à la crise de la COVID-19 ; (ii) à court terme, de relance des activités et (iii) à moyen terme, des investissements productifs de renforcement ou d’optimisation d’outils de production. Montant du programme : 100 milliards de FCFA

- Ligne de crédit à court terme en faveur de la Banque Nationale pour le Développement Economique (BNDE) pour le refinancement partiel de la campagne arachidière 2019-2020 au Sénégal. L’objectif est de renforcer les ressources financières à court terme de la BNDE pour lui permettre de soutenir adéquatement les besoins de trésorerie des sociétés ciblées, notamment les sociétés GOUMBALA EL HADJIBOU (GEH), Compagnie Nationale de Production des Oléagineux (COPEOL) et Société Nationale de Commercialisation des Oléagineux du Sénégal (SONACOS). La ligne de refinancement contribuera notamment à l’achat, la transformation partielle et la commercialisation de 125 000 tonnes de graines d’arachides auprès des producteurs du bassin arachidier au Sénégal. Montant de l’opération : 10 milliards FCFA.

Trois (03) lignes de crédits et deux (02) subventions d’un montant global de 275,6 millions d’euros en faveur de la Banque, ont également été approuvées par les administrateurs :

- Ligne de crédit de la Banque Africaine de Développement (BAD) en faveur de la BOAD. Ce concours est destiné à appuyer les entreprises du secteur privé de la zone UEMOA à maintenir leurs activités et préserver les emplois dans le contexte de la pandémie de la covid-19. Il constitue un complément aux actions entreprises par la BOAD pour soutenir les économies de l’Union dans leurs efforts de mitigation des effets de la pandémie. Montant de l’opération : 50 millions d’euros, soit 32,8 milliards FCFA ;

- Octroi d’une subvention et d’une ligne de crédit de l’Agence Française de Développement à la BOAD destinées au financement de projets climat. Cette ressource est destinée au financement de projets qui entrent dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et relevant des secteurs public et privé de l’UEMOA. Les fonds serviront notamment au financement d’actions de renforcement de capacités, de mise en place d’outils de monitoring et de mesure des impacts, d’appui à la structuration de nouveaux outils financiers, de développement d’un portefeuille de projets climat et d’appui à la structuration d’un fonds de préparation de projets climat. Montant de l’opération : ligne de crédit et subvention de montants respectifs de 75 millions d’euros et 600 000 euros, soit respectivement 49, 2 milliards FCFA et 393,57 millions FCFA ;
Ligne de crédit de l’Agence Française de Développement en faveur de la BOAD, destinée à réduire l’impact de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Cette ressource est destinée à soutenir les Etats membres et les opérateurs économiques de la zone UEMOA à travers une participation au financement des plans de relance économique à court terme et des mesures de reprise durable. Montant de l’opération : 100 millions d’euros, soit 65, 6 milliards FCFA ;

- Octroi d’une subvention de la facilité « Investing For Employment » promue par la KfW. lnvesting for Employment GmbH (IFE) est une facilité d’investissement créée en 2019 par la KfW avec pour objectif de soutenir la création d’emplois, la formation et l’amélioration des conditions de travail dans les pays partenaires qui sont ceux ci-après : la Côte d’Ivoire, l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, le Maroc, le Sénégal, le Rwanda et la Tunisie. Compte tenu des effets négatifs causés par la pandémie du coronavirus sur la situation économique des pays partenaires de l’initiative, IFE a décidé de réorienter son soutien financier vers la préservation des emplois dans le secteur privé. Les ressources de ladite subvention contribueront à soutenir les entreprises viables financièrement avant l’apparition du coronavirus, afin de leur permettre de préserver les emplois et faire face à la crise. Montant de l’opération : 50 millions d’euros soit 32,8 milliards FCFA.

Par ailleurs, le Conseil d’administration a approuvé la deuxième restructuration du projet de création d’un réseau de télécommunications par la société ALPHA TELECOMMUNICATION MALI (ATEL) SA et la Création d’un Comité Responsabilité Sociétale des Entreprises (Comité RSE) au sein de la Banque Ouest Africaine de Développement. En faisant adopter une politique RSE, la BOAD s’engage à être une entreprise sociétalement responsable. Sa démarche RSE prendra de plus en plus d’importance dans les relations avec ses Parties Prenantes, participant pleinement à sa performance économique. Dans ce cadre, une attention particulière sera portée sur les entreprises financées par la BOAD, ses fournisseurs et les achats qu’elle effectue.

Enfin, le Conseil a pris acte des dossiers suivants, inscrits pour information :

- Situation des opérations de la BOAD par pays au 31 décembre 2019 ;

Compte-rendu de l’exécution de la tranche annuelle 2019 du budget-programme 2019-2021 de la BOAD ;

Note d’information sur les conclusions issues de la revue 2020 de notation de la BOAD par les agences internationales de rating ;

- Rapport du Comité de crédit au Conseil d’Administration au sujet de la proposition de prêt à court terme en faveur de la CMDT, pour le financement partiel de la campagne cotonnière 2019/2020 au Mali ;

- Projet Banque mondiale / UEMOA pour la promotion du financement du logement abordable en faveur des populations à revenus modestes : état de réalisation et perspectives.

En clôturant les travaux, le Président Christian ADOVELANDE a, au nom du Conseil d’Administration, remercié l’ensemble des parties prenantes et particulièrement la BCEAO, pour leur mobilisation et les moyens techniques mis à la disposition de la BOAD pour la tenue de cette session dans les meilleures conditions.