Infos Togo Commune de Golfe 2 / Civisme fiscal et Salubrité publique

Dr Amaglo et ses collaborateurs passent à la pédagogie avant les sanctions

Publié le mardi 20 octobre 2020, par Gabinho

« Jeter les ordures un peu partout », « ne pas balayer devant sa maison », « ériger des dépotoirs sauvages » ou « encore se montrer indifférent vis-à-vis du domaine public en y jetant n’importe quoi, à n’importe quel moment »…, ne seront plus bientôt des actes sur lesquels la municipalité de la Commune de Golfe 2 aura à fermer les yeux. Mais à fond dans les actions de salubrité publique, cette Commune dirigée par Dr James Amaglo, veut passer par la pédagogie avant de manier le bâton contre les mauvais citoyens.

C’est ainsi que ce Lundi 19 Octobre 2020, une équipe des responsables de cette Commune de Hédzranawoé-Nukafu, a démarré une phase de campagne de sensibilisation des 193.000 âmes qui vivent sur ce territoire communal. Premier arrêt, ce fut au terrain Jean-Paul II de Lomé, sur le boulevard portant le même nom.

Situant le contexte dans lequel cette opération est initiée, Dr Amaglo a indiqué qu’ils ont « voulu parler de salubrité publique. C’est un défi, une obligation pour toutes les communes et nous en sommes conscients dans le Golfe 2. C’est de cela qu’on voulait parler parce que c’est un défi à notre portée. Avant que cela ne soit un problème matériel ou d’argent, c’est d’abord un problème d’abord un problème de comportement ». Mais l’on ne pouvant pas être éperdument dans la sensibilisation, poursuit-il, « on a voulu se sensibiliser pour adopter les bonnes manières de faire et très rapidement, on a compris qu’également, l’argent étant le nerf de la guerre, il faut parler de mobilisation de ressources financières. Les textes nous permettent de collecter des taxes que ce soit des taxes à la portée de nos concitoyens de la Commune de Golfe 2. Nous avons délibéré et fixé, il faut les sensibiliser pour qu’ils comprennent. Et les mobiliser à payer, et que quand ils payent qu’ils soient conscients que ça sert à quelque chose. Il faut qu’on leur dise à quoi cela sert. Et on leur dira aussi en tant que citoyen, quand ils auront fini de payer leurs taxes, qu’ils sachent qu’ils doivent nous contrôler nous qui avons la gestion de ces sous, il faut qu’ils nous accompagnent dans la gestion. Ce sont ces deux messages de salubrité publique et le civisme fiscal ».

L’élu local dit pouvoir compter dans cette démarche, sur le sens de civisme et de bon citoyen de ses administrés. « Une commune n’a de valeur que si ses citoyens sont de bons citoyens engagés pour la cause commune. C’est ce que l’autorité veut de nous et c’est ce que nous voulons de nos populations », a-t-il lâché, lui qui s’est réjoui de la mobilisation inattendue de ces populations pour ce rendez-vous de sensibilisation.

Réconforté par l’enthousiasme manifesté par ses interlocuteurs face aux messages apportés par lui et son équipe, il compte également aller vers d’autres cibles également de ces populations de Golfe 2 dont entre autres les responsables d’entreprises implantées sur le territoire communal, pour le même exercice afin de bénéficier de leur adhésion.

De la part de ces différentes couches, Dr James Amaglo veut être convaincu de ce que quand dorénavant on parlera de « campagne de salubrité publique que la mobilisation soit plus forte et enthousiaste ».

T228