Infos Togo A la 4ème réunion du CNC

« Docteur » Yaya a découvert le mal dont souffre l’agriculture togolaise

Publié le vendredi 3 janvier 2020, par Gabinho

Il est le patron des finances au sein du Gouvernement togolais. Le ministre de l’Economie et des Finance du gouvernement Klassou II, croit savoir le mal dont souffre l’agriculture togolaise. Et ce mal d’après lui, c’est le retard qu’accusent les institutions financières à accorder des crédits aux projets dans le domaine de l’agriculture.

Au cours de la quatrième et dernière réunion du Conseil National du Crédit (CNC), le 26 décembre 2019, le ministre Sani Yaya, s’il reconnait que les deux chantiers qui ont besoin plus que jamais de financement sont l’agriculture et l’appui aux PME (Petites et Moyennes Entreprises), a avancé que si le secteur agricole souffre d’une certaine réticence, tout est provoqué par « la non-maîtrise technique des projets agricoles » mais aussi « l’exigence de garanties supplémentaires à celles offertes par le MIFA ».

Pour venir à bout de ces complications, M. Yaya, a chargé le CNC d’une mission, « trouver des solutions à ces préoccupations ». Ainsi, le patron des finances souhaite que le Conseil puisse « durant l’année 2020 (…) approfondir davantage [ses] réflexions » sur le financement de l’agriculture et de l’appui aux PME.

Il justifie cette doléance par le fait que « la proportion des prêts accordés au secteur agricole demeure faible, malgré la mise en place du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) ».

T228