Infos Togo Secteur minier au Togo

Diamond Cement Togo, l’enfer des employés ?

Publié le jeudi 14 février 2019, par

C’est question qu’il convient de se poser au vu des dénonciations faites par certaines organisations de la société civile qui, évoquant le quotidien des employés de cette cimenterie basée à Dalavé, parlent de ""travaux durs sans repos hebdomadaires, plus de 8 h de travail sans primes, sans protection assurance ni déclaration à la CNSS, Taux horaire minable, sans liberté syndicale, licenciements abusifs et arbitraires et menaces"". Pour ces organisations dont le Mouvement Martin Luther King, ce sont là des ""conditions déplorables et inhumaines dans lesquelles les compatriotes travaillent au quotidien à DIAMOND CEMENT"".

Ce mouvement indique que ""toutes leurs revendications sont restées infructueuses devant le regard complice des autorités Togolaises. On a l’impression que ces dernières ont vendu leurs concitoyens aux indiens et aux Libanais moyennant leurs intérêts personnels contre le non respect du code du travail et de la convention collective interprofessionnelle"". Il dénonce au passage, l’étouffement du mouvement de débrayable projetés par les employés surtout ceux de la section Chargement, par une promesse de révision des conditions. Et ceci parce qu’il y voit venir la mise à disposition seulement de miettes.

""Débordés par les attitudes mesquines et cyniques des responsables de ladite société, la section du chargement a lancé un mot d’ordre de cessation des activités depuis le début de cette semaine pour 72 heures réclamant les meilleures conditions de travail et de vie. Sentant le danger venir, ces néocoloniaux ont dû étouffer le mouvement de débrayable en promettant réviser leurs conditions, ce qui ne serait que des miettes comme le disent déjà les intéressés eux mêmes. Si la situation est restée misérable et horrible, la seule raison reste et demeure la démission totale du gouvernement dans la conception du bonheur et du bien être des citoyens"", c’est ce qui se lit dans un communiqué de ce mouvement.

Le MMLK convaincu de ce que, ""de ce grand sacrifice dépendra la grande solution aux problèmes. Car aux grands maux les grands remèdes"", dit apporter ""son indéfectible soutien à tous les employés des sociétés de la zone franche en générale et ceux de Diamond CEMENT en particulier"" et invite d’ores et déjà ces employés ""à prendre part massivement à la Révolution sociale dans les sociétés de la Zone Franche (opération Zone Franche Désert ) qui aura lieu du 4 au 8 mars prochain"".

T228