Infos Togo Fonds compétitif du PASA

Des sous-projets et fermes d’élevage et piscicoles financés jusqu’à hauteur de 40 millions de F cfa

Publié le jeudi 30 janvier 2020, par Gabinho

Les sous-projets, fermes d’élevage et fermes piscicoles ne sont pas des laissés pour compte dans le cadre de l’exécution du PASA (Projet d’appui au secteur agricole). En effet, ces derniers sont pris en compte par le fonds compétitif du PASA.

Institué par le ministère de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique, il s’agit en fait d’un instrument financier qui vient contribuer au renforcement des capacités productives des producteurs et transformateurs au sein des filières végétales, animales et halieutiques. Des informations communiquées, le Fonds compétitif du PASA basé sur des procédures d’appel à propositions, a jusqu’alors « permis de financer pas moins de 188 sous-projets innovants, 474 fermes d’élevage commercial et 206 fermes piscicoles sous forme de subvention à coût partagé d’un montant allant de 3.5 millions à 40 millions de francs CFA par sous-projet ».

Si l’on indique que le Fonds compétitif du PASA « vise les initiatives de production (agro- sylvo- pastorale et halieutique) et de transformation agro-industrielle et autres activités connexes » et que « les sous-projets bénéficiaires financés jusqu’à ce jour sont des projets qui ont des aspects novateurs et porteurs d’avenir pour le devenir des filières ciblées, que ce soit en termes de production, de transformation y compris le conditionnement ou de marchés visés », il faut noter également que l’on entend voir se concrétiser une certaine contribution « à l’émergence et au renforcement de partenariats entre les acteurs des filières concernées ». Ainsi, les sous-projets qui ont bénéficié de cette assistance du Fonds compétitif jusqu’alors ont dû faire « la démonstration des innovations permettant d’améliorer la productivité, la qualité sanitaire et commerciale, la transformation, la valeur ajoutée des produits agricoles togolais sur les marchés nationaux et sous-régionaux et constituer des opportunités intéressantes et rentables pour les PME/PMI togolaises ».

A titre de rappel et d’information, on en retient que le Fonds compétitif cible les domaines comme la ‘‘Diversification et transformation des productions vivrières’’ c’est-à-dire « des sous-projets de transformation de produits vivriers togolais destinés aux marchés local et sous-régional (ex : amélioration du conditionnement et de la transformation de produits vivriers, mise aux normes pour aborder de nouveaux marchés, etc.) », la ‘‘Diversification des cultures d’exportation (marchés sous-régionaux et internationaux)’’, c’est-à-dire « des sous-projets innovants qui visent à développer l’utilisation de procédés, de technologies, de méthodes de conditionnement, d’organisation de la production et qui améliorent la qualité y compris sanitaire, la compétitivité, le respect des normes commerciales internationales et contribuent à augmenter les volumes et la valeur des produits exportés (en frais conditionnés ou transformés) » et enfin, le ‘‘Développement de l’aquaculture et de la pêche continentale’’, c’est-à-dire « des sous-projets de développement de l’aquaculture visant la réhabilitation et le renforcement des infrastructures de production (aménagements d’étangs, bacs, cages piscicoles, unités de conditionnement, de conservation et de commercialisation de poissons) ».

T228