Infos Togo Golfe 1 / 1ère session ordinaire de l’année 2021

Des grandes orientations sur la gouvernance communale et d’importantes mesures attendues

Publié le jeudi 8 avril 2021, par Gabinho

Conformément aux dispositions de la loi portant sur la décentralisation qui prévoit pour chaque commune une session par trimestre, le Maire de la Commune Golfe 1 Apédomé, Joseph Gbloékpo Koamy Gomado, a procédé ce jeudi 8 Avril 2021, à l’ouverture de la première session ordinaire du Conseil municipal de Golfe 1 année 2021.

La cérémonie d’ouverture a été conduite par le maire Gomado en présence de ses Adjoints et certains invités. Dans ses explications sur les sujets à l’ordre du jour de cette session, il l’a situé dans le contexte des dispositions de la loi sur la décentralisation. « La loi sur la décentralisation a prévu que chaque trimestre il faut une session. C’est dans ce cadre que la première session de 2021 est organisée. On a 3 sessions fondamentales et nous sommes à la toute première session, mais on peut également faire une session extraordinaire », a déclaré l’élu local.

Cette première session ordinaire serait meublée entre autres par la « Présentation du rapport de la session budgétaire de décembre 2020 suivi de l’exécution des décisions prises », le « Rapport d’activité du 1er trimestre 2021 de l’exécutif », le « Point sur la situation de la pandémie du Covid 19 dans la commune du Golfe 1 et les mesures prises », le « Rapport d’activité des commissions permanentes telles que la commission des Finances, des Affaires sociales et la commission des Affaires domaniales et environnementales et de la Personne responsable des marchés publics PRMP », « Le compte rendu du séminaire de Kpalimé tenu du 12 au 14 mars 2021 » qui a permis de définir la vision de la commune et « la mise en pratique des engagements pris à la dite séminaire ».

Afin de faire chose utile de cette session, l’élu local espère « un débat riche, et certainement des orientations du conseil et la prise de certaines mesures relatives aux rapports d’activités et à la crise sanitaire ».

Severin A.