Infos Togo Noix de cajou

Des garde-fous, défis et priorités pour une bonne campagne de commercialisation 2020

Publié le samedi 7 mars 2020, par Gabinho

""Les noix de cajou constituent pour notre économie une source non négligeable. il est du devoir du Gouvernement de réguler, d’encadrer et d’accompagner les filières"", ainsi, le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Noel Koutéra Bataka, qui invitait Vendredi, en marge du lancement de la 4ème édition de la campagne de commercialisation du noix de cajou, tous les acteurs à cultiver l’entente, l’union pour le développement durable de cette filière, exprimait la volonté du gouvernement togolais de mettre les garde-fous pour une bonne campagne commerciale mais aussi les défis et priorités.

Et parlant des garde-fous, le cap est fixé. Ainsi, pour être acheteur, ou sous acheteur, indique-t-on, de noix de cajou sur toute l’étendue du territoire national, il faudra cette saison être détenteur d’une carte d’acheteur ou de sous acheteur et un agrément d’achat. C’est ce que signifiait Komlan Mawuko Gozan, président du conseil d’administration du CIFAT (Conseil interprofessionnel de la filière anacarde du Togo) qui par la même occasion avertissait, ""les contrevenants seront sanctionnés par la loi en vigueur : notamment les arrêtés interministériels portant règlementation de la commercialisation de la noix de cajou et ses produits dérivés au Togo. De même, l’exportation de la noix de cajou est subordonnée à l’obtention d’un agrément d’exportation"".

En tout cas, les 46 acheteurs grossistes, les 178 sous acheteurs et les 20 exportateurs officiellement reconnus et enregistrés sont donc avertis et ceux qui y aspirent sont aussi fixés et se doivent de se conformer pour exercer les activités d’exportation en toute légalité.

Afin de préserver l’intérêt de la filière et de ses acteurs, pour cette campagne 2020 de commercialisation du noix de cajou, le prix planché bord champ est fixé, en fonction de la tendance des prix au plan international, par l’ensemble des acteurs des cinq familles de la filière à 325 F CFA le kg. Ceci, alors que le prix d’un plant polyclonal est de 300 F CFA et le plant géffé de 550 F CFA.

Bonne saison messieurs et dames du secteur du noix de cajou !
T228