Infos Togo « Semaine de Promotion de l’Egalité-Genre au Togo »

Des femmes leaders outillées par l’AGPEF pour mieux s’assumer et participer activement au développement

Publié le mercredi 9 octobre 2019, par Gabinho

L’association dénommée Alliance Globale pour la Protection de l’Enfant et de la Femme (AGPEF-Togo) célèbre à sa manière la « Semaine de Promotion de l’Egalité-Genre au Togo  ». Cette association dirigée par Laure Amoussou-Amana, réunit depuis ce Mercredi matin à Lomé, des femmes leaders venus de diverses couches sociales du pays, en un atelier de renforcement des capacités. Autour de la thématique de la Promotion de l’Egalité-Genre, elles sont entretenues par le Facilitateur, Dieudonné Dansou, Psychologue de l’Education et responsable d’une organisation de défense des droits humains. C’est celui-ci qui a accepté partager ses expériences avec ces femmes leaders.

Directrice exécutive de l’AGPEF, Laure Amoussou-Amana, a indiqué que cette semaine dédiée à l’égalité-Genre est motivée par le fait que, « l’égalité du genre quoique reconnue par la communauté internationale comme un puissant facteur de développement durable, de croissance et de lutte contre la pauvreté, aucun pays au monde, aussi développé soit-il, ne dispose à ce jour, d’une organisation de la société civile permettant aux hommes et aux femmes de participer sur un pied d’égalité à la vie civique, économique, sociale, culturelle ou politique. Et pourtant, le cinquième objectif de développement durable, est assez clair : ‘‘Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles’’. Et donc malgré l’existence des textes juridiques internationaux, régionaux et nationaux de promotion et de protection des droits des femmes, et de l’égalité de genre, les défis restent énormes pour l’atteinte de ces objectifs. Une semaine dédiée à légalité-Genre est un rappel constant dont nous avons l’impérieux devoir de toujours marteler à chaque acteur, dans son domaine spécifique ».

Aussi, a-t-elle signifié que trois objectifs principaux sont poursuivis à travers cette organisation, à savoir, « celui de familiariser les Jeunes Femmes Leaders au concept d’égalité de genre, d’orienter leur travail en tant que Leaders d’associations et chefs de projets sur l’importance de la prise en compte du Genre dans l’élaboration de projets, et enfin proposer des stratégies Genre reflétant les bonnes pratiques sur des thématiques clé de développement ».

Outre l’atelier de renforcement des capacités des Jeunes Femmes Leaders, il est également prévu « une formation en activités génératrices de revenus et une rencontre d’échanges et de bonnes pratiques au siège du GF2D, une structure dont le travail n’est plus à présenter sur les questions liées au respect des droits de la Femme au Togo  ». Au terme de cette semaine, il est entrevu la mise sur pied d’ « un réseau de femmes leaders, dynamiques ayant toujours cet esprit d’intégration de la femme togolaise à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la vie sociale, culturelle, et politique ». Enfin, s’avère-t-il primordiale d’après la responsable de l’AGPEF de « en tant qu’acteurs de la société civile, d’intégrer l’approche genre dans toutes les étapes de nos projets  ».

A noter que sur cette initiative, Laure Amoussou-Amana, Alumni du Young Africa Leadership Initiative de Dakar, et l’AGPEF, bénéficie de l’accompagnement du Ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la Jeunesse, tout comme ça doit être le cas pour les 11 autres lauréats de l’appel à projet lancé par ce dernier.
T228