Infos Togo JOCUL 2018

Des « faux-étudiants » seront déçus

Publié le vendredi 20 avril 2018, par

A chaque fois quand on parle de foire, la compréhension du commun des mortels se résume en une fête de la boisson, surtout celle alcoolisée. Pire, bon d’étudiants sont aussi des amateurs de cette conception. Ils visaient encore cette année la foire organisée lors des journées culturelles. Le centre des œuvres universitaires de Lomé (COUL) leur réserve une grosse surprise.

L’édition 2018 des journées culturelles (JOCUL 2018) a été lancée ce jeudi au cours d’une conférence de presse tenue au Restaurant universitaire. Etaient autour de la table les différents acteurs impliqués dans l’organisation de ces journées culturelles dont l’ouverture est prévue pour ce lundi 23 avril à l’auditorium de l’université de Lomé.

Plusieurs activités sont au menu comme le festival de danse et prestation en live par les différents clubs sur le campus, des rencontres avec les modèles de réussite, grand show des clubs et associations, journée traditionnelle, danses folkloriques et un méga concert le samedi 28 avril de 18h à X temps.

La principale particularité de cette année est l’absence criarde de la foire comme c’est le cas lors des précédentes éditions. De commun accord, le collège des délégués et les autorités universitaires l’ont purement et simplement supprimée. Elle aurait pu être faite depuis l’année dernière, mais le collège des délégués a sollicité une dernière chance pour voir s’il pouvait l’organiser autrement afin d’éviter ces dérapages. Mais hélas ! Les boissons alcoolisées ont toujours dominé la foire en plus des actes de dépravation des mœurs et de dépravation.

« Il n’y aura pas de foire cette année, elle a été dévoué de ses objectifs premiers, notamment promouvoir la créativité et l’innovation chez les étudiants. Ne perdons pas de vue que les JOCUL ne dépendent pas de la foire. Les JOCUL s’organisaient depuis avant la foire. Donc, en lieu et places nous avons des side évents dont le salon ELITE déplacé de Togo 2000 pour le campus de Lomé, le salon du livre des universités du Togo et les activités traditionnelles de JOCUL », a déclaré Joseph TSIGBE, directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Lomé (COUL).

T228