Nos régions Tône / 7 ans après la fin des chantiers

Des ex-employés des sous-traitants d’EBOMAF réclament bruyamment leurs arriérés de salaires à Dapaong

Publié le jeudi 2 août 2018, par Gabinho

Depuis 7 ans EBOMAF a fini les travaux qui lui ont été confiés sur une portion de la Nationale N°1 et précisément dans les Savanes. Mais voilà que subitement et curieusement, des ex-employés montent au créneau depuis quelques mois déjà pour réclamer, dit-on, des arriérés de salaire.

En tout cas, lundi dernier, ces ex-employés, près de 400 en tout, qui se réclament de l’entreprise de BTP présente dans plusieurs pays de la sous-région, ont manifesté bruyamment à Dapaong leur ras-le bol au représentant de l’administration centrale dans la préfecture de Tône.

Mais seulement que, ces derniers qui se réclament employés d’EBOMAF ne sont pas être reconnus comme tels par la société. D’après des sources issues de l’entreprise et qui se sont confiées à nos confrères d’Afrique-news.info, « c’est un faux problème… ils ont été employés par des sous-traitants du projet et comme depuis le chômage s’accentue, les gens cherchent des trucs flous pour se faire entendre ». Et donc, ce fut donc selon les règles de la sous-traitance qu’ils auraient travaillé sur les chantiers et ils n’étaient donc pas directement engagés par l’entreprise.

Et ces sources s’interrogent, « et si tel est le cas, pourquoi attendre 7 ans pour réclamer des arriérés de salaire, alors que les employés de Kara et de Kanté avaient soulevées depuis ces problèmes qui ont été réglés dès lors ? ».

En tout cas, ces ex-employés d’EBOMAF comme eux-mêmes ils se font appelés comptent manifester ou user de toutes les voies de recours jusqu’à satisfaction de leurs réclamations. T228