Infos Togo Baromètre des médias africains Togo 2017

Des avancées, des stagnations et des régressions inquiétantes recensées

Publié le mercredi 14 février 2018, par Gabinho

Depuis la matinée de ce mercredi, on en sait un peu plus sur le contenu réel du Baromètre des médias africains Togo 2017. Ce document de 110 pages dont le contenu est en Français et en Anglais est le fruit d’une collaboration entre l’UJIT et la Fondation Friedrich Ebert Stiftung.

Evoquant le contenu du BMA Togo 2017 ce jour, lors de la cérémonie de lancement, le représentant résident de la FES, Robert K. a fait constater qu’il y a eu des avancées mais aussi des stagnations et des régressions inquiétantes qui ont été observées. En terme de stagnation par exemple, il a fait allusion au fait que les médias togolais sont « restés peu viables économiquement », et quand aux régressions inquiétantes, il a relevé « la dégradation de la liberté d’expression et le non respect des règles régissant la profession

Secrétaire général de l’UJIT, Patricia Adjissekou, s’est pour sa part attardée sur l’utilité même d’un tel baromètre. Ce document de référence et scientifique peint, d’après elle, « le visage réel de la presse au Togo » et aide à se « rendre compte de comment se porte la presse dans notre pays ».

Transmettant un message de son ministre, Guy Madjé Lorenzo, le Secrétaire général du ministère en charge de la Communication, a souligné que « la liberté d’expression et de presse a fait des avancées qui restent les plus grands acquis de notre pays », que « l’Etat fait des efforts pour garantir cette liberté aux médias, mais il faut des réformes pour permettre aux médias de mieux profiter de cette liberté ».

En prélude à la cérémonie de lancement du BAT Togo 2017, un atelier a permis aux professionnels des médias de formuler des recommandations sur le cadre légal de régissant les médias au Togo.

Pour rappel, il s’agit de la 3ème édition du BAT au Togo, après ceux de 2010 et 2013.
T228