Nos régions Décentralisation / Création des communes

Dépouillé, Kidjaboun dans le Dankpen, furieux contre Méïmounatou Ibrahima

Publié le samedi 3 mars 2018, par Gabinho

Décidément, la décentralisation au Togo et la création de nouvelles communes n’a pas fait que des heureux. A la longue liste des localités qui contestent le sort qui leur est réservé, s’inscrit la localité de Kidjaboun, canton au Nord-Ouest de la préfecture de Dankpen ( Guérin-Kouka) à 20 Km de la ville de Kouka.

Et pour cause, ce canton qui, sur la base de la nouvelle loi sur la décentralisation et surtout celle portant création des communes, a hérité d’un chef-lieu de commune (commune dans laquelle se trouvaient aussi les cantons de Katchamba et Namab), s’est vu dépouillé de ce privilège la semaine dernière.

Et l’auteur de ce forfait est tout trouvé par les populations de Kidjaboun. Elles accusent la député et actuelle vice-présidente de UNIR, Méïmounatou Ibrahima, d’avoir joué un rôle trouble pour que le chef-lieu revienne à Namon, situé au Sud-Ouest de Dankpen.

Certaines sources rapportent que la situation était difficilement vivable, car les populations sont descendus dans la rue pour manifester leur colère, brûlant des pneus. Obligeant le préfet de Dankpen à faire une descente sur le terrain pour calmer les esprits.
T228