Afrique BENIN/EDUCATION

Début des examens de fin d’année

Publié le lundi 6 juillet 2020, par Gabinho

Contrairement à son voisin le Togo, le Bénin se voit passer vite à l’action avec les examens nationaux, car pour son président Patrice Talon, « l’épidémie ne doit pas empêcher de tenir le pari d’une année académique réussie ».

Ce lundi, plus de 200 000 écoliers du CM2 composent pour le certificat d’études primaires (CEP). Pas d’objection majeure pour le maintien des examens nationaux, du moment où la tenue et la validation ne sont pas contestées.

« On est loin de la polémique suscitée par la non-fermeture des écoles mi-mars au début de l’épidémie. Toutefois, deux syndicats formulent le regret de n’avoir pas été associés à l’organisation. Ils disent avoir relevé, lors des examens blancs, une insuffisance de gel hydro-alcoolique et quelques maladresses dans le respect des gestes barrières, et ils avaient des recommandations pour le gouvernement. La direction des examens et concours rassure sur les conditions de la composition. Un candidat par banc, kits de lavage de mains et gel fournis en quantité suffisante. Le masque est obligatoire, le gouvernement en avait distribué au mois de mai dans les écoles collèges et lycées. Rien ne change dans le contenu de l’examen, épreuves écrites, orales et sportives pour tous », a indiqué ce matin Jean-Luc Akplogan, correspondant de RFI au Bénin.

« La dernière semaine de préparation a été celle d’une sensibilisation forte. Parents, enseignants et gouvernement ont multiplié les messages pour les jeunes candidats ».

Rappelons que Le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) est programmé pour le 13 juillet, le Baccalauréat pour le 20. Mais le pays compte 1300 cas confirmés avec 21 décès.
Yvette S. /T228