Infos Togo Interdiction de la marche de la DMK par Boukpessi

De quoi ont peur les tenants d’un régime qui prétend avoir gagné l’élection présidentielle à 72% ?

Publié le mercredi 25 novembre 2020, par Gabinho

"De quoi ont peur les tenants d’un régime qui prétend avoir gagné l’élection présidentielle à 72% ?", "La minorité des 19% serait-elle si redoutable ?" Ce ne sont pas des interrogations de Telegramme228 mais bien de la Dynamique Monseigneur Kpodzro qui, a vu son appel à manifestation le 28 Novembre prochain, être interdit par une lettre réponse du ministre en charge de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi. Dans une nouvelle adresse aux populations, ce regroupement de partis politiques de l’opposition togolaise, invite les militants et sympathisants à maintenir la flamme de la mobilisation... Lisez !

COMMUNIQUE DU 24 NOVEMBRE 2020 DE LA DMK RELATIF AUX MANIFESTATIONS DU 28 NOVEMBRE 2020 Togo : De quoi a donc peur le régime sortant ?

Suite à l’appel à manifester lancé par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) pour le 28 novembre 2020, les autorités de fait du Togo viennent d’informer les membres de la DMK de son refus de la manifestation. Le prétexte fallacieux invoqué est relatif à la non-conformité à la loi liberticide condamnée par la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies et à la crise sanitaire du COVID 19.

Cet énième refus des manifestations de la DMK nous amène à nous demander de quoi ont peur les tenants d’un régime qui prétend avoir gagné l’élection présidentielle à 72% ? La minorité des 19% serait-elle si redoutable ?

La DMK condamne avec la plus grande vigueur ces atteintes successives à la Constitution togolaise relativement au droit de manifester. En persistant dans une posture qui ignore les aspirations profondes des Togolais à confier les destinées du pays au candidat de la DMK pour laquelle elles ont massivement voté, le régime fait courir un grand danger au Togo et par voie de conséquence aux Togolaises et Togolais.

La DMK qui réaffirme sa volonté de poursuivre le combat jusqu’à la Libération nationale, appelle les populations togolaises à rester mobilisées et ne point céder à la peur.

Vox populi, vox Dei, la volonté du peuple souverain doit triompher !

Pour la Conférence des présidents de la DMK

Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson