Infos Togo Violations récurrentes des feux tricolores à l’aube à Lomé

De l’urgence d’un dispositif de régulation matinale

Publié le dimanche 25 mars 2018, par

C’est du moins ce que réclame le MMLK de Pasteur Edoh Komi de la part des pouvoirs publics.

Dans un communiqué dont copie a été envoyée à notre rédaction en ce dimanche des raemeaux, ce mouvement dr la Société civile togolaise dit avoir constaté ""tristement que les Loméens et les Loméennes ne respectent plus les feux tricolores surtout dès l’aube entre 4h30 et 6h"". Pensant donc ""que la circulation n’est pas saturée et donc pas d’embouteillage, ils se voient permis de rouler en contravention aux règles routières et du coup ils créent l’insécurité qui débouche sur des accidents avec son cortège de conséquences dramatiques"", relève avec regret ce mouvement.

C’est donc face à cette situation de désolation et source d’insécurité sur les routes surtout à de pareilles heures précitées que le MMLK appelle à ""rétablir la sécurité routière en mettant en place un dispositif de régulation matinale sur nos routes très tôt le matin ( 4h et 6h). Car, à ce moment de la journée (l’aube ), presque tous les usagers notamment les motocyclistes et les automobilistes violent de manière flagrante les feux tricolores"".

Dans la même optique, il revendique une punition pour les contrevenants. Ils ""doivent être punis pour dissuader les autres"", indique le MMLK.

T228