Infos Togo Enlèvement nocturne du Rapporteur Général du SET

Dans tous ses états, le MMLK invite gouvernement et enseignants à la table de discussions

Publié le mardi 19 janvier 2021, par Gabinho

Les faits remontent à il y a quelques jours et le MMLK (Mouvement Martin Luther King du Pasteur Edoh Komi, n’en revient pas. Dans le communiqué qui suit, le mouvement invite les parties au dialogue pour trouver une solution à la crise qui pointe encore du nez…

MMLK/ Le Mouvement Martin Luther King demande la libération du Rapporteur Général du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) et appelle les deux parties au dialogue

Depuis quelques jours, nous assistons à de vives tensions dans le secteur des enseignements primaires et secondaires dont la création du SET (Syndicat des Enseignants du Togo) est au cœur des intrigues avec l’enlèvement de son rapporteur général de même que les autres membres du bureau exécutif qui seraient menacés voire victimes des actes de vandalisme.
Le Mouvement Martin Luther King suit avec une attention particulière cette situation dont l’ampleur crispe déjà la majorité des enseignants et risque de paralyser les activités de l’année de l’année scolaire dans un contexte de crise sanitaire à COVID 19, l’autre obstacle à redouter.
Le MMLK condamne l’interpellation musclée et exagérée du rapporteur du SET, dénonce le saccage et le vandalisme du domicile d’un membre du bureau et rappelle aux auteurs de ces actes que les enseignants ne sont ni des criminels ni des brigands. Par conséquent, le MMLK demande la libération pure et simple du responsable incarcéré, exige la fin des poursuites contre les autres membres du SET et l’exercice des voies de fait sur leurs personnes et leurs familles.
Le MMLK est conscient que la liberté syndicale reconnue par la constitution Togolaise, est soumise à des conditions préalables prévues par la loi pour la création de toute organisation syndicale mais rien ne justifie les abus et les atteintes préjudiciables à la vie de ses responsables au cas où les manquements sont constatés.
Le MMLK exhorte le gouvernement et les syndicats des enseignants au dialogue inclusif en vue de la mise en application effective du statut des enseignants.

Lomé, le 19 janvier 2021

MMLK/ La Voix des sans voix