Infos Togo Réformes constitutionnelles / Nouvel échec !

Dama Dramani, pdt de l’Assemblée nationale : « Nous nous retrouvons dans la même situation aujourd’hui »

Publié le vendredi 30 novembre 2018, par

Nouvel échec dans la tentative de faire adopter le projet de loi sur les réformes constitutionnelles au Togo. Tendons nous encore vers une adoption à une majorité non qualifiée et donc à un référendum ? Et si oui, avec quel texte ?
Ce sont là quelques questions qui peuvent revenir à l’esprit de certains esprits bien avisés et bien au parfum de la situation politique au Togo.

En tout cas, le constat est clair, lorsqu’on se réfère aux dires du président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, suite à l’ajournement ce jour de la séance plénière qui devrait connaitre de l’adoption d’un texte de projet de loi issu de la fusion entre les propositions de la CEDEAO suite au travail de l’expert constitutionnaliste, Alioune Badara Fall, et celui du gouvernement togolais. Pour le président de l’AN, « nous nous retrouvons dans la même situation aujourd’hui ».

« En septembre 2017, nous avions déjà adopté un texte aux 2/3 de la majorité qui devait conduire à un référendum. Les mêmes personnes qui n’ont pas accepté de s’associer pour que la réforme soit adoptée par voie parlementaire nous ont poussé à des négociations qui se poursuivent et le référendum n’a pu être organisé », commente-il.

En fait, sur les 91 députés composant l’Assemblée nationale togolaise, seulement 57 ont répondu présent, alors même qu’il en fallait au moins les 4/5 soit 73 voix pour, pour que le projet de loi puisse passer.

Voilà bien une situation qui amène à comprendre aisément que l’on est retourné à la case départ et que seuls les deux facilitateurs pourront défaire une nouvelle fois ce nœud.
Wait and see !
T228