Afrique Santé

Covid-19 : Vers un fonds de solidarité africaine pour soutenir les économies ?

Publié le mercredi 22 avril 2020, par Gabinho

La proposition du Roi Mohammed VI du Maroc pour lutter efficacement contre le coronavirus est saluée par les élites du continent parmi lesquelles se trouvent les Présidents des Associations des Lauréats Africains du Maroc. Le Togo y est aussi représenté par la personne de Hodabalo KELEWOU, président de ATOM (Association des Anciens Togolais du Maroc).

Dénommée “Initiative des Chefs d’Etat Africains”, l’approche de solution de Sa Majesté “le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste” sera comme un accompagnement ou un appui dans la gestion de la pandémie.

En l’état actuel des choses, il est clair qu’aucun pays n’est épargné par le Covid-19. Bien que le continent Africain connaisse le taux le plus faible en terme de nombre de personnes atteintes par le Covid-19, il n’en reste pas moins vulnérable pour autant.

Les systèmes de santé sont tous sous tension et les systèmes éducatifs sont la plupart à l’arrêt. Le continent est donc sommé d’apporter une réponse indispensable, puissante et durable à une menace réelle qu’il ne faudrait ni exagérer ni minorer, mais bien rationaliser.

“Les présidents des Associations des Lauréats Africains du Maroc saluent cette initiative des Chefs d’Etat Africains pour aborder de façon pragmatique et dans un esprit panafricain cette crise sanitaire. Nous sommes totalement d’avis que pour faire face efficacement à ce mal qui touche tous les pays à la fois, une action aussi globale qu’inclusive à l’échelle africain est nécessaire”, ont-ils réaffirmé dans une déclaration rendue publique.

Il faudra par exemple la mise à disposition d’imprimante 3D ou autres équipements pouvant permettre la production au niveau local de masques et de respirateurs. Les chefs d’État africains sont invités à promouvoir le partage d’expérience pour l’amélioration dans les pays africains des infrastructures d’enseignement à distance d’une part, et sur les outils de télétravail d’autre part.

L’on pourra aussi créer un fond de solidarité africaine qui pourrait permettre une mutualisation des réponses aux risques engendrés par le Covid-19. Ce fond va aussi prendre en compte les initiatives multiples prises par chaque pays pour mobiliser des ressources financières suffisantes afin d’éviter que s’ajoute une crise économique majeure à la crise sanitaire.

Les réflexions peuvent aussi être menées pour la mise en place une cellule de recherche et développement pour la production des médicaments et accessoires médicales pour favoriser une riposte harmonisée du continent africain. Il serait aussi souhaitable de mettre en place une base de données des ressources humaines formées au Maroc dans le domaine médical (médecins, infirmiers, aides-soignants et pharmaciens) afin d’aider les pays en déficit de ressources humaines.

“Nous marquons notre disponibilité à accompagner cette initiative chaque fois que le besoin se fera sentir pour qu’ensemble nos pays puissent vaincre ce mal et permettre à nos différents pays de ne pas sombrer sur le plan socio-économique”, s’engagent les Présidents des Associations de Lauréats Africains du Maroc.

Regroupées dans ASLEM (Association des Lauréats Étrangers du Maroc), toutes cas associations sont coordonnées par un autre togolais Toyi LENNAH.

En rappel, déjà le 13 avril dernier, quatre personnalités ont été nommées par Cyril Ramaphosa (président sud africain et président en exercice de l’Union Africaine).

Il s’agit du Rwandais Donald Kaberuka (ancien patron de la BAD), de l’Ivoirien Tidjane Thiam (il avait eu à diriger la deuxième banque helvétique, le Crédit Suisse), du Sud-Africain Trevor Manuel (plusieurs fois ministre sous Mandela, Thabo Mbeki et Jacob Zuma) et de la Nigériane Ngozi Okonjo Iweala (ancienne directrice de la Banque mondiale).

À cause de la première récession économique qui attend l’Afrique avec cette crise sanitaire, la communauté internationale a fait diverses promesses au continent. Ces personnalités vont devoir coordonner ces aides.