Infos Togo La crise togolaise s’est invitée à la célébration des 28 ans de l’Unité allemande

Christoph Sander espère voir les Togolais aux urnes le 20 décembre prochain pour sortir le pays de la crise politique

Publié le jeudi 4 octobre 2018, par

03 Octobre 1990-03 Octobre 2018, il y a justement 28 ans, les deux Allemagnes scellaient leur réunification en une seule Allemagne avec pour capitale Berlin. A la célébration de cette réunification hier mercredi à Lomé, l’Ambassadeur de l’Allemagne au Togo, Christoph Sander qui octroyait une réception aux autorités togolaises, aux acteurs politiques du Togo et diplomates des pays amis de l’Allemagne, représentés au Togo, ne s’est pas privé de se prononcer sur la crise politique actuelle au Togo et la coopération avec le pays de Faure Gnassingbé.

Dans les grands axes du discours de circonstance de M. Sander, il n’a pas évité le sujet qui divise les Togolais, particulièrement les acteurs politiques. Abordant la question de la feuille de route sortie par la CEDEAO le 31 juillet 2018 à Lomé, document censée ramener les acteurs autour de l’essentiel, Christophe Sander a laissé entendre que, cette feuille de route adoptée, mène à des consultations électorales crédibles, équitables, transparentes et inclusives et à des réformes constitutionnelles qui seront adoptées par consensus.

« Vous êtes les premiers témoins de l’évolution positive de la situation politique de notre pays. Il y a plus d’une année, nous parlons d’une crise politique, mais heureusement avec l’appui des médiateurs et de la CEDEAO, le gouvernement togolais est en train d’aller vers des élections inclusives et paisibles », a-t-il indiqué. Et d’ajouter, « Nous espérons que le 20 décembre, tous les Togolais participeront à ces élections pour qu’enfin, nous puissions sortir de la crise politique et continuer à travailler ensemble pour encourager l’investissement direct étranger allemand au Togo ».

Pour ce qui est de la Coopération entre l’Allemagne et de Togo, le diplomate s’est félicité de ce que les relations de coopération entre Lomé et l’Allemagne soient au beau fixe. Selon M. Sander, cette coopération interrompue pendant un temps, avait bien repris depuis quelques années. Il a salué le nouveau plan de développement institué par les autorités togolaises, le plan national de développement (PND) du Togo.

Une promesse réitérée par Christophe Sander, l’Allemagne continuera d’être aux côtés du peuple togolais qui s’est mis sur la voie de la modernisation et des réformes pour améliorer la vie des futures générations togolaises. Avant de préciser que, la GIZ et les experts du ministère allemand de l’Energie réfléchissent sur les possibilités du secteur privé de contribuer aux efforts du gouvernement, afin d’apporter de l’énergie à tous les villages d’ici 2030.

Pour rappel, le Togo organise trois élections le 20 décembre 2018. Il s’agit des élections locales, référendaires et les législatives. Les deux premières élections se tiendront le 16 décembre 2018 suivra le 20 décembre les législatives. Seulement, l’organisation de ces élections ne fait pas l’unanimité entre les acteurs politiques. L’opposition réunie au sein de la coalition de la C14 parle de coups de force et appelle déjà, les populations à boycotter le recensement démarré le 1er Octobre 2018.
T228

N.B : Photo archives